Créateur du protocole BitTorrent bien connu des amateurs de partage de fichiers, Bram Cohen a décidé de s'attaquer à la diffusion de programmes vidéo en direct. Avec BitTorrent Live, le développeur accro aux algorithmes les plus complexes propose une solution pour diffuser des programmes TV en direct, mais de manière totalement décentralisée, avec un temps de latence très faible.

BitTorrent Live est désormais une réalité. Bram Cohen, le génial créateur du célèbre protocole de partage de fichiers, a fait une démonstration publique de son protocole de streaming en P2P lors du MusicTech Summit de San Franciso. Comme il l’avait annoncé en septembre 2009, en dévoilant son projet, BitTorrent Live offre un outil de diffusion en streaming entièrement décentralisé, avec un temps de latence très faible, qui permet à chacun de diffuser des contenus vidéo de qualité avec un coût en bande passante quasiment nul.

« Mon objectif est de tuer la télévision« , a-t-il expliqué sans nuances lors du sommet. « L’infrastructure physique de la télévision va nécessairement s’en aller, mais la TV comme mode de consommation va rester ». Bram Cohen propose donc de changer, non pas le principe de contenus télévisés regardés par de nombreux spectateurs au même moment, mais le mode de diffusion de ces contenus.

Plutôt que d’être diffusés à partir d’une seule source à laquelle accèdent l’ensemble des internautes qui veulent regarder le même programme, le contenu streamé sur BitTorrent Live est diffusé par autant d’internautes qu’il y a de spectateurs. Des solutions de ce type existent déjà depuis de nombreuses années, et sont particulièrement développées en Chine où sont édités les principaux logiciels de streaming P2P (PPLive, PPStream, QQLive, UUseee, Xunlei, Tudou…). Mais « pour le moment personne n’a démontré qu’une solution P2P pouvait réunir les exigences pratiques pour devenir une solution acceptable (par le grand public) pour le direct« , avait expliqué Bram Cohen.

Un protocole propriétaire, payant pour une utilisation commerciale

Toute la difficulté pour le développeur était en effet de trouver le moyen d’offrir du streaming en P2P avec le plus bas temps de latence possible, pour éviter un décalage trop important entre le direct réel et la réception du programme par le spectateur – une contrainte particulièrement forte pour la retransmission de rencontres sportives. « C’est un problème de conception difficile, mais j’ai trouvé« , assure aujourd’hui Cohen.

Le protocole de BitTorrent Live serait ainsi capable de décharger 99 % du poids de la retransmission sur les utilisateurs, tout en conservant un temps de latence de seulement 5 secondes. En plus de la vidéo, le protocole offre aussi des services interactifs supplémentaires qui exigent une certaine rapidité d’exécution, comme des salons de discussion qui permettent de commenter le programme diffusé en direct.

Au niveau du modèle économique, Cohen a annoncé que BitTorrent Live serait gratuit pour ceux qui en font une utilisation non commerciale. En revanche, il faudra payer une licence pour diffuser des publicités. Contrairement au BitTorrent traditionnel, BitTorrent Live ne semble pas destiné à devenir open-source. Le protocole ne sera pas ouvert. Pour utiliser les services de streaming, il faudra passer par un SDK qui sera bientôt rendu public.

Notez, si vous souhaitez tester le service, que la prochaine démonstration aura lieu vendredi à 17h sur le site internet de BitTorrent Live. Le concert de J:Miah sera alors diffusé sur le site, mais il faut au préalable télécharger et installer le logiciel, disponible pour Windows, Mac ou Linux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés