Les noms de domaine se rapprochent de langue commune. A partir du 3 mai prochain, les éditeurs de sites internet pourront réserver des noms de domaines en .fr avec des caractères accentués. Une évolution qui promet d'apporter son lot de contentieux.

Mise à jour – Depuis aujourd’hui, les internautes ont la possibilité d’enregistrer un nom de domaine français (.fr) avec des caractères spéciaux. Cela comprend en particulier les accents. Au total, 30 nouveaux caractères sont disponibles. Il s’agit de ß, à, á, â, ã, ä, å, æ, ç, è, é, ê, ë, ì, í, î, ï, ñ, ò, ó, ô, õ, ö, ù, ú, û, ü, ý, ÿ, œ. Les autres domaines gérés par l’AFNIC, à savoir .re, .pm, .yt, .wf et .tf sont aussi concernés.

Sujet du 07 février – C’est une aubaine pour les typosquatteurs, et pour les vendeurs de noms de domaine qui voient s’ouvrir un nouveau marché promettant une explosion du nombre de réservations. A partir du 3 mai prochain, l’AFNIC commencera à enregistrer les noms de domaine en .fr qui comportent des accents. « Désormais, 30 nouveaux caractères pourront entrer dans la composition d’un nom de domaine. Parmi eux, les voyelles accentuées (à, é, è, î, ô, ù…) mais aussi le « œ » et certaines consonnes comme le « ñ » ou le « ß » (double « s » allemand)« , rapporte DomainesInfo.fr.

L’ouverture des réservations de domaines accentués se fera en deux temps. Du 3 mai au 3 juillet 2012, période dite de « sunrise », seuls les titulaires de domaines non accentués pourront réserver les nouveaux noms de domaine équivalents (par exemple, Numerama pourra réserver Numérama.fr).

Puis à partir du 3 juillet 2012, chacun pourra réserver le nom de domaine qu’il souhaite, sans aucune autre priorité que l’ordre d’arrivée. Si une entreprise oublie d’enregistrer son domaine avant le 3 juillet avec tous les accents possibles, les squatteurs pourront le faire à sa place et exploiter le nom de domaine, en respectant toutefois la législation habituelle sur les droits de propriété intellectuelle et la concurrence déloyale.

Si elle a le maigre mérite de rendre plus lisibles certains noms de domaines, la réforme va surtout introduire plus de confusion encore entre les noms de domaines très proches, aux propriétaires différents. Elle va aussi obliger les éditeurs de sites internet à réserver toujours davantage de noms de domaine, qu’ils doivent renouveler chaque année.

Les accents seront également disponibles, selon les mêmes conditions, pour les autres domaines gérés par l’AFNIC : .RE (Île de la Réunion), .TF (Terres Australes et Antarctiques françaises), .WF (Wallis et Futuna), .PM (Saint-Pierre et Miquelon) et .YT (Mayotte).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés