Nintendo pourrait profiter de l'écran tactile 6,2 pouces du contrôleur de la Wii U, sa future console de salon, pour lancer un app store complet et proposer des applications différentes de celles disponibles aujourd'hui. Une façon de sortir un peu du jeu vidéo et une nouvelle source de revenus pour la firme dont les résultats sont en baisse depuis plusieurs mois.

Présentée lors de l’E3 en juin 2011, la Wii U est la première console de nouvelle génération à avoir été dévoilée. Fidèle à sa stratégie, Nintendo n’a pas souhaité gonfler les performances techniques de la machine mais a voulu innover sur la façon dont les joueurs pourront interagir avec les jeux, tout comme la firme l’avait fait avec la Wii.

Pour la Wii U, la grosse nouveauté se situe au niveau de la manette qui est dotée d’un écran tactile de 6,2 pouces. Elle permet d’avoir des informations supplémentaires pendant une partie, de voir des éléments qui seraient cachés des autres joueurs, ou de continuer à jouer sans monopoliser le téléviseur.

Nintendo pourrait également profiter de cet écran tactile pour lancer un app store plus complet que ceux déjà présents sur DS (DSiWare) et Wii (WiiWare), d’après les informations de TheDaily. Ces deux catalogues proposent aujourd’hui des jeux et quelques utilitaires mais le nouveau périphérique, utilisable indépendament de la console de salon, permettrait au constructeur d’aller plus loin.

L’écran tactile laisse déjà imaginer des applications permettant de relever ses emails, de surfer sur Internet ou de publier sur les réseaux sociaux. Ces logiciels étant très populaires sur les autres appareils tactiles comme les smartphones ou les tablettes, Nintendo peut y voir une source de revenus supplémentaires alors que ses résultats sont en baisse depuis plusieurs mois.

La véritable inconnue se situe finalement au niveau du modèle économique. Applications gratuites ? Applications payantes ? L’App Store sera-t-il ouvert aux développeurs tiers ? Quelles seront les licences à acheter pour pouvoir y publier ses développements ? Quelle sera la répartition entre les développeurs et Nintendo ? Faudra-t-il passer par un système de points comme c’est le cas aujourd’hui sur le WiiWare et le DSiWare ou la firme choisira-t-elle un système d’achat classique ? Quelle sera la grille tarifaire des applications ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés