Après Facebook, c'est au tour de Google d'ouvrir son réseau social aux marques et aux entreprises. Ses dernières pourront créer des pages à travers lesquelles des communautés pourront émerger. Les marques étant très recherchées sur les moteurs de recherche, Google compte bien en tirer avantage.

Pourquoi ne pas s’inspirer des idées de la concurrence, surtout lorsqu’elles fonctionnent ? Déterminée à faire un de Google+ un réseau social qui compte, la firme de Mountain View a cette fois choisi de faire dans la sobriété. Plus question de réinventer la roue en essayant de révolutionner le web social. Google se contente désormais de reprendre les recettes qui marchent et de les adapter à son site communautaire.

C’est ainsi que Google+ vient de s’ouvrir aux marques et aux entreprises, puisque ces dernières peuvent désormais créer des pages à l’image de celle de Numerama ou d’Entreprenantes. Comme sur Facebook, ces espaces doivent permettre aux professionnels de fédérer une communauté et de faire la promotion d’un produit, d’un service ou d’un évènement. La communication doit également être plus directe.

« Jusqu’à présent, Google+ s’est concentré sur la mise en relation des individus. Mais nous voulons nous assurer que vous puissiez bâtir des relations avec toutes les choses qui ont de l’importance pour vous – des commerces locaux aux marques mondiales. Aujourd’hui, nous lançons donc Google+ Pages dans le monde entier » a annoncé le géant de la recherche en ligne.

Sans surprise, les pages nouvellement créées sur Google+ seront référencées sur le moteur de recherche. « Les gens font des recherches sur Google des milliards de fois par jour, et très souvent, ils sont à la recherche de commerces et de marques » a expliqué le responsable de l’ingénierie, Vic Gundotra. « Le lancement de Google+ Pages peut aider les gens à transformer leurs requêtes en connexions qui ont du sens« .

Dans la mesure où Google jouit d’une position dominante dans la recherche en Europe et, dans une moindre mesure, en Amérique du Nord, on peut raisonnablement imaginer que la firme de Mountain View cherchera à tirer profit de cet avantage. D’autant que Google+ compte désormais plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde, quelques mois à peine après son lancement.

Dans la mesure où les marques font partie des mots-clés les plus tapés sur Google, il n’est pas abérrant de penser que les pages créées sur Google+ seront d’une façon ou d’une autre mises en avant lors des recherches effectuées par les internautes. Dans ce cas de figure, les marques et les entreprises pourraient être poussées à concentrer leurs efforts sur ces espaces plutôt que sur ceux des concurrents.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés