Le nombre de services validés à travers le label PUR grossit. Ouvert en juin avec 17 offres labellisées, le site PUR accueille désormais deux nouvelles plates-formes : Spotify et Allomusic. Si le premier ne fait aucune référence à la labellisation sur son site web, le second a placé en bas de page le fameux logo bleu PUR.

Ouvert en juin, le site du label PUR (Promotion des Usages Responsables) référence les offres labellisées par la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), dans le but d’encourager les pratiques responsables sur Internet en matière de consommation de contenus culturels. Dix-sept services avaient reçu jusqu’à présent le précieux sésame.

Ils sont désormais dix-neuf. En effet, la famille des offres légales labellisées PUR vient de s’agrandir en accueillant deux nouvelles plates-formes. Il s’agit une fois encore de services musicaux, à savoir Spotify et Allomusic. La Haute Autorité avait publié le 18 mai dernier les candidatures des deux sites, aux côtés de Jamendo, un service spécialisé dans la musique libre.

Il y a désormais 14 plates-formes comptabilisées par l’Hadopi dans la catégorie musique, sachant que certaines plates-formes sont multi-thématiques et sont présentes dans d’autres catégories. Une page descriptive est disponible pour chaque service (Spotify, Allomusic) permettant de connaître le périmètre du label, le richesse du catalogue, le fonctionnement et les tarifs.

Reste désormais une question. Spotify et Allomusic affichent-ils le fameux logo bleu sur leur site Internet, afin de rassurer les consommateurs en indiquant qu’ils se trouvent bien sur un service validé par l’Hadopi et les ayants droit ? Non pour le premier, oui pour le second. Spotify n’affiche manifestement aucun logo PUR sur son site tandis qu’un logo discret, situé en bas de page d’accueil, est visible sur Allomusic.

Spotify, pas fier de son label PUR ? Le service n’est pas le seul dans ce cas. Au mois de juin, nous avions constaté que neuf neuf des dix-sept plate-formes ont mis en place le logo, dont trois services édités par Universal Music. Sur douze éditeurs dont une ou plusieurs offres ont reçu le label PUR, cinq ont fait le choix de le mettre en avant et sept ne l’affichent pas encore.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés