Google compte mettre à profit sa position dominante dans la recherche pour mieux surveiller le trafic inhabituel généré par les logiciels malveillants. Lorsqu'un poste infecté est détecté, le moteur de recherche va désormais afficher un bandeau d'avertissement pour alerter l'utilisateur.

À défaut d’éditer un véritable antivirus, Google pense pouvoir détecter les actions de certains logiciels malveillants. Dans un message publié mardi sur son blog, la firme américaine a indiqué qu’elle allait exploiter le trafic web des internautes pour déterminer si un poste informatique est infecté par un malware. Si c’est le cas, Google affichera un bandeau d’avertissement sur le moteur de recherche.

« Lorsque nous pensons que l’ordinateur que vous utilisez est infecté par un logiciel malveillant, un avertissement s’affiche en haut de la page de résultats de recherche. Les logiciels malveillants peuvent servir à intercepter la connexion entre votre ordinateur et Google ou d’autres sites » explique l’entreprise sur une page dédiée. Si c’est le cas, alors le PC est sans doute contaminé par un malware.

Ces programmes peuvent modifier les paramètres du navigateur web, afin de rediriger tout ou partie du trafic via un proxy contrôlé par le pirate. Lors d’une requête envoyée depuis le moteur de recherche, le proxy transmet la demande aux serveurs de la société américaine afin de récupérer les résultats de recherche. En fonction de l’origine du trafic, Google peut ainsi déterminer si un système est infecté.

Si c’est le cas, Google suggère de mettre à jour le logiciel antivirus ou d’en installer un au plus vite. Une fois cette étape effectuée, il faudra ensuite balayer le système pour neutraliser le malware. L’entreprise rappelle toutefois qu’il existe aussi de faux antivirus (My Security Shield, Security AV, CleanUp Anvirirus…) et qu’il ne faut évidemment pas les installer sur l’ordinateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés