Ils étaient onze la semaine dernière, ils ne sont plus que dix aujourd'hui. Le service spécialisé dans le jeu vidéo DLGamer a fait savoir qu'il se retirait du processus de labellisation Offre Légale. La société évoque un manque de visibilité autour des obligations liées à cette certification. Il semble cependant qu'une partie de sa clientèle ait réagi négativement à la candidature de DLGamer.

C’est une première. Alors que la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet avait présenté la semaine dernière six nouvelles demandes de labellisation, l’un des candidats – DLGamer – a choisi de se retirer. Celui-ci invoque un manque de visibilité autour des obligations liées à la certification proposée par la Hadopi.

En réalité, cette explication ne semble pas être la seule raison qui a conduit DLGamer à se retirer du jeu. « À l’écoute permanente de ses clients, DLGamer s’est toujours refusé à divulguer les informations personnelles de ses utilisateurs à des tiers » a expliqué la société, dans un communiqué obtenu par PC Inpact. Il apparaît à première vue qu’une partie de la clientèle de DLGamer ait réagi de façon épidermique au processus de labellisation.

Malgré le caractère officiel du processus de labellisation, DLGamer a visiblement choisi de prendre en compte les retours de ses clients, bien que la société estime que « le label Hadopi permet avant tout de garantir aux internautes qu’ils achètent légalement leur contenu et qu’ils peuvent télécharger leurs jeux en toute confiance« . Rien n’indique toutefois que DLGamer ne représentera pas à terme une nouvelle candidature.

La défection de DLGamer ne laisse donc plus que dix candidats en lice pour décrocher le label Offre Légale. L’univers du jeu vidéo est toujours représenté dans ce processus avec la présence de Boonty, « un service d’achat de jeux vidéo et de logiciels par téléchargement sur Internet« , et Toomaï, « un site de vente en ligne de logiciels et jeux en téléchargement« . Les deux services sont gérés par Nexway.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés