Enervés par l'attitude procédurière de Sony à l'encontre des hackers qui ont permis le jailbreak de la PS3, des Anonymous ont décidé d'organiser une attaque DDOS de grande ampleur contre l'éditeur japonais.

C’est un conflit qui risque de prendre de l’ampleur et de durer. Korben rapporte qu’un groupe d’Anonymous a déclaré la guerre à Sony, accusé d’abuser des procédures judiciaires pour limiter la liberté d’expression de certains hackers et limiter le droit des consommateurs de faire ce qu’ils veulent des appareils qu’ils achètent. « Vous avez maintenant attiré l’attention sans partage d’Anonymous. Vos récentes actions judiciaires à l’encontre de nos amis hackers, GeoHot et Graf_Chokolo, ne nous ont pas seulement alarmées, elles ont été jugées totalement impardonnables« , écrit le groupe d’activistes sur une affiche appelant au renfort des troupes contre Sony.

« Vous avez abusé du système judiciaire dans l’objectif de censurer des informations sur la manière dont vos produits fonctionnent« , dit le message en référence à la plainte déposée contre GeoHot, et contre les auteurs du jailbreak de la PS3. « Vous continuez à viser toute personne qui recherche ces informations« , poursuit le message.

Ces dernières semaines, Sony avait fait retirer de Github les outils de jailbreaking de la PS3, avait lutté contre la diffusion d’une clé, demandé l’identification d’internautes ayant commenté des vidéos du jailbreak sur YouTube, ou encore décidé de bannir des joueurs dont la console a été modifiée.

Les premières étincelles avaient déjà commencé à se manifester lorsque Sony a contraint les joueurs à supprimer la possibilité d’installer Linux sur la console, alors qu’il s’agissait d’une fonctionnalité vantée lors de l’achat.

Les problèmes entre Sony et les hackers n’ont cependant pas commencé avec la seule PS3. Le magazine Make avait publié au mois de février une excellente rétrospective sur la guerre livrée par Sony aux bidouilleurs et aux hackers.

Selon nos constatations, le site officiel Playstation.com est inaccessible ce lundi après-midi, sans doute sous l’effet d’un DDOS ciblé sur cette marque, tandis que Sony.com fonctionne parfaitement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés