Conçu initialement pour la Xbox 360, le Kinect de Microsoft arrive sur PlayStation 3. Un développeur a bidouillé le kit de reconnaissance de mouvements pour le porter sur la console de salon de Sony. Actuellement en version pré-alpha, le programme permet déjà de naviguer dans le menu de la PS3, de lancer un jeu et d'y jouer.

Depuis la sortie du Kinect en novembre, de nombreux hackers se sont lancés dans le bidouillage du périphérique. Conçu initialement pour le jeu vidéo, le kit de détection de mouvements a souvent été adapté pour répondre à d’autres besoins. Ainsi, le Kinect permet de manipuler des radiographies, de détecter des troubles chez l’enfant, de construire une scène en 3D ou encore d’intégrer des objets animés dans le décor.

Ces multiples hacks sont la démonstration de la grande souplesse du Kinect. Pourtant, aucun bidouilleur n’avait apparemment songé à porter le périphérique de la Xbox 360 vers d’autres consoles de salon. C’est chose faite pour la PlayStation 3, grâce au travail effectué par Shantanu Goel. Celui-ci a mis au point un programme permettant d’utiliser le Kinect directement sur la PS3.

Sur la vidéo de démonstration, on peut voir que le Kinect sert à naviguer dans le menu XBM (l’interface utilisateur de la PlayStation 3), à lancer un jeu vidéo (Killzone 3) et à contrôler le personnage en jeu ! Pour fonctionner, ce hack, actuellement en version pre-alpha, fait appel à plusieurs bibliothèques (OpenNI, NITE, PrimeSense) et d’un contrôleur PS3 (Diyps3controller).

Contrairement à Sony et son PlayStation Move, la communauté qui s’est agrégée autour du Kinect se montre particulièrement active. Cette effervescence n’est sans doute pas due au hasard. Microsoft s’est rapidement montré conciliant avec les détournements de son Kinect. Depuis, les hackers s’emploient à découvrir de nouvelles fonctionnalités et concevoir des applications novatrices.

Et si le Kinect a pu être adapté pour la PlayStation 3, nul doute que le kit de reconnaissance de mouvements finira aussi par arriver sur la Nintendo Wii !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés