Warner Music France interdit la copie et la diffusion d'une chanson réalisée en partenariat avec la Mission de lutte contre les drogues.

Placée sous l’autorité du Premier ministre, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) s’est associée à Warner Music France pour organiser un concours. Les participants devaient exprimer en vidéo et en images leur « talent contre les drogues« , ce qui a donné naissance à un single et un clip. La chanson « Ne joue pas les badboys » est interprétée par Jahriki et les Blessin Fire, et le clip réalisé par Ronan Hervé. Même la pochette, dessinée par Guillaume Hamon, a été réalisée par un lauréat.

Le concours organisé l’an dernier a permis à Warner Music France de détecter de nouveaux talents, avec plus de 600 participants, et de signer les artistes qu’elle produit avec cette chanson. Mais même si le titre se veut d’intérêt public, pas question pour Warner d’autoriser sa libre diffusion.

La chanson est vendue 1,29 euros sur les plateformes partenaires (iTunes, Fnac, VirginMega et Amazon), sans qu’il soit apparemment prévu de reverser tout ou partie des droits à la lutte contre les drogues. L’écoute gratuite du titre est permise, mais uniquement sur les plateformes partenaires Dailymotion et Deezer. Aucune licence libre n’autorise sa diffusion sur d’autres plateformes, ou sur les réseaux P2P.

« Ce site respecte le droit d’auteur« , peut-on lire sur le site de l’opération. « Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autres que la reproduction et la consultation individuelles et privées sont interdites« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés