Facebook va déployer dans les prochaines semaines de nouvelles fonctionnalités dédiées à la sécurité. La première, et la plus classique, réside dans le chiffrement des communications dès que c'est possible. La seconde est plus novatrice, puisqu'elle porte sur l'authentification sociale. Elle fait le pari que les personnes qui veulent pirater votre compte ne connaissent pas vos amis.

C’est un fait, Facebook prend une place toujours plus importante dans les activités sociales de nombreux internautes. Avec un nombre total d’utilisateurs estimé à 600 millions, la protection des comptes est plus que jamais un enjeu essentiel pour le réseau social comme pour les utilisateurs. L’arrivée prochaine du chiffrement des communications en HTTPS s’inscrit dans cette politique.

Pour l’heure, le chiffrement des communications n’intervient qu’au moment de l’identification sur Facebook. Mais à terme, le site communautaire souhaite étendre cette mesure à chaque fois que c’est possible. Dans un billet de blog publié ce mercredi, l’un des ingénieurs en sécurité du site explique que cette fonctionnalité va être progressivement activée à tous les membres.

L’objectif est de limiter un peu plus le vol de compte. Jusqu’à présent, la sécurité du compte disposait de deux options. La première consiste à envoyer un message de notification lorsqu’un nouvel ordinateur ou un appareil mobile se connecte au compte. La seconde liste l’activité la plus récente du compte, avec la date du dernier accès, le lieu et « type de périphérique » (navigateur et système d’exploitation).

Si l’arrivée du chiffrement des communications sur Facebook est à saluer, elle arrive un peu tardivement. Depuis l’an dernier, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) propose depuis l’été dernier une extension Firefox qui permet d’activer ce type de protection sur de nombreux sites populaires, dont Facebook. Des sites comme Google, Wikipedia ou Twitter peuvent ainsi bénéficier d’une connexion HTTPS.

Facebook va également introduire une nouvelle fonctionnalité, l’authentification sociale. Concrètement, il s’agit d’une synthèse entre le captcha traditionnel (un test écrit qui doit permettre de discerner un humain d’une machine) et la reconnaissance de proches. Pour s’assurer que vous êtes bien le propriétaire du compte, Facebook pourra demander dans certaines situations d’identifier 5 photos sur lesquelles apparaissent vos amis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés