Le Peer-to-Peer n'existe pas qu'en Europe ou aux Etats-Unis et même si l'on parle toujours des mêmes RIAA et autres SNEP, il est bon de rappeler qu'il s'agit d'un phénomène mondial qu'aucune vague de procès ne pourra jamais arrêter. Une nouvelle étude, venue du Japon, montre par ailleurs l'absurdité économique de ces plaintes.

Nos confrères et partenaires de p2pnet.net rapportent les résultats de l’étude du Docteur Tatsuo Tanaka, de l’Université de Keio :

  • La croissance des échanges de fichiers par l’application P2P Winny n’a aucune relation avec la baisse récente de ventes de CD
  • L’utilisation du P2P aide à la promotion de la musique en permettant aux utilisateurs d’en faire l’expérience avant de l’acheter
  • L’utilisation du P2P aide à la découverte de nouvelles musiques par les utilisateurs

De plus, ajoute p2pnet.net, « Tanaka dit également que son travail suggère que les lois de droit d’auteur devraient être relâchées plutôt que ressérées, pour permettre des effets plus positifs sur le partage de fichiers par internet haute-vitesse« .

Lire l’étude :

http://www.p2pnet.net/stuff/tanaka.pdf

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés