Blizzard lancera cette nuit la nouvelle extension de World of Warcraft. Intitulée Cataclysm, elle proposera de nouveaux défis et de nouveaux contenus aux douze millions d'abonnés recensés par Blizzard. Alors que les deux premières extensions avaient battu des records de vente le premier jour, Blizzard espère faire au moins aussi bien avec Cataclysm.

C’est un moment qui est certainement attendu par des millions de joueurs à travers le monde. Ce soir à minuit, Blizzard donnera le coup d’envoi de la troisième extension de son jeu phare, World of Warcraft. Intitulée Cataclysm, cette nouvelle extension doit confirmer la suprématie du studio américain sur l’univers des MMORPG, les jeux de rôle en ligne massivement multijoueur.

Le succès de Cataclysm sera évidemment suivi de très près. Alors que douze millions d’abonnés arpentent les terres d’Azeroth, le monde dans lequel prend place l’action de World of Warcraft, Blizzard espère établir un nouveau record des ventes le premier jour. Rappelons que la première extension, The Burning Crusade, s’était vendue à 2,4 millions d’exemplaires et la deuxième extension à 2,8 millions d’exemplaires.

Cette nouvelle extension, en plus de proposer une refonte complète du monde, offrira au joueur un nouveau seuil de niveau (85), deux nouvelles races jouables (worgen pour l’Alliance et gobelin pour la Horde), huit nouvelles régions dont cinq pour les niveaux 80 à 85, sept nouveaux donjons, trois nouveaux raids, un nouveau métier (archéologie) et trois nouvelles zones pour le PvP (Joueur contre Joueur).

Pour s’assurer un lancement aussi réussi que possible, Blizzard propose cette nuit plusieurs activités dans les grandes villes européennes et nord-américaines. « La veille au soir du lancement de World of Warcraft : Cataclysm, certains magasins de France […} organiseront des évènements spéciaux pour fêter la commercialisation de l’extension« .

Lancé en 2004, World of Warcraft s’est rapidement imposé comme l’un des ténors des MMORPG. Avec douze millions d’abonnés, Blizzard a fait de sa licence l’une des plus rentables de l’univers vidéoludique. Cette suprématie n’est pas sans agacer la concurrence, qui cherche la recette miracle pour faire aussi bien que le studio américain. Mais dans le domaine des abonnements mensuels, y a-t-il une place pour deux jeux de premier plan ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés