Apple a annoncé la tenue d'une conférence de presse demain. Sans surprise, c'est la polémique autour de l'antenne de l'iPhone 4 qui occupera l'essentiel de l'évènement. Plusieurs observateurs attendent une annonce importante pour résoudre ce problème. Parmi les solutions évoquées, un rappel massif des téléphones ou la distribution gratuite d'étuis.

Pas question de laisser la situation se dégrader encore plus. C’est sans doute ce qu’a dû se dire Apple en annonçant la tenue d’une conférence de presse demain, aux États-Unis. Car depuis le lancement officiel de l’iPhone 4 le 24 juin dernier, la firme américaine est sous le feu des critiques pour ne pas avoir géré convenablement la polémique autour de l’antenne du téléphone mobile.

En effet, cela fait maintenant trois semaine qu’un certain nombre de clients d’Apple ont signalé des problèmes de réception du signal téléphonique. Or jusqu’à ces derniers jours, l’entreprise américaine s’est surtout évertuée à minimiser au maximum l’importance du problème.

Au départ, la firme avait balayé d’un revers de main ces retours d’expérience, en indiquant que tous les appareils communiquant sans fil sont confrontés à des problèmes de réception. Un argument qui est effectivement juste, mais qui n’a pas convaincu au regard des chutes brutales enregistrées par l’iPhone 4.

Ensuite, Steve Jobs y était allé de son petit commentaire, en expliquant que la prise en main des consommateurs n’était tout simplement pas la bonne. Un « conseil » qui a suscité l’ire de nombreux utilisateurs, forçant Apple à suggérer d’acheter une housse de protection, afin d’atténuer le souci.

Dans un second temps, Apple était passé à l’offensive en publiant une lettre ouverte. Pour la firme américaine, ce problème ne pouvait se trouver que dans la partie logicielle du téléphone, et non pas dans une pièce défectueuse. Pour résoudre cette erreur de calcul dans l’algorithme chargé d’indiquer le nombre de barres à afficher, Apple avait alors indiqué qu’un patch serait prochainement mis à disposition afin d’affiner l’indicateur du signal.

Mais l’estocade portée par Consumer Reports, une association américaine dans la même veine que 60 millions de consommateurs, a définitivement convaincu Apple de changer de fusil d’épaule. Si jusqu’à présent, les produits de la firme américaine étaient salués par l’association, les récentes difficultés rencontrés par l’iPhone 4, associées au refus d’Apple de prendre la mesure du problème, ont conduit Consumer Reports à tout simplement déconseiller l’achat du téléphone.

Reste maintenant à savoir ce qu’annoncera Apple, lors de sa conférence de presse. Un rappel massif des téléphones ? C’était l’hypothèse de plusieurs communicants spécialisés dans les situations de crise. Cependant, une telle décision va coûter cher à Apple : environ 1,5 milliard de dollars, selon les estimations de spécialistes rapportées par le Los Angeles Times.

L’opération est d’autant plus onéreuse que le téléphone s’est très bien vendu pour le moment. Nos confrères américains rappellent que près de 1,7 million d’appareils se sont écoulés lors des trois premiers jours qui ont suivi la sortie de l’iPhone 4. Mais au regard du coût global, il n’est vraiment pas certain qu’Apple se lance dans une pareille aventure.

D’autres solutions moins chères pourraient alors être mises en œuvre, comme la distribution gratuite d’étuis. En effet, des tests ont montré qu’un iPhone 4 était moins exposé à des problèmes de réception lorsqu’il se trouve dans un étui. Si Apple choisit cette solution, la facture se chiffrait alors « seulement » en millions voire en dizaine de millions de dollars.

Mais quelle que soit la décision que prendra Apple, la firme veut surtout reprendre l’initiative médiatique. Plusieurs spécialistes des communications de crise ont rappelé récemment que le principal atout de la firme à la pomme reste l’image de marque. Si celle-ci venait à être dégradée, cela aurait des conséquences désastreuses pour la firme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés