Lancé il y a un an, le service d'anonymisation des téléchargements ItsHidden a déjà convaincu 300.000 abonnés, dont plusieurs dizaines de milliers auraient choisi la formule payante réservée aux gros téléchargeurs.

Les ayants droit attendent avec impatience les premiers e-mails d’avertissement envoyés par l’Hadopi pour que les ventes décollent enfin. Mais les premières ventes qui décollent sont celles des services qui permettent aux abonnés à Internet ne pas être repérés par les chasseurs de pirates, et donc de ne jamais recevoir le moindre avertissement.

Nous avions déjà vu par le passé que le service IPredator lancé par les créateurs de The Pirate Bay avait réuni plus de 100.000 clients dès après l’adoption d’une loi en Suède sur la collecte des adresses IP. Le service coûte 5 euros par mois, et permet aux internautes de rendre leurs téléchargements anonymes. La communication entre le client BitTorrent de l’utilisateur et les serveurs est chiffrée, et aucune donnée de connexion n’est conservée pour empêcher d’identifier le client à partir des logs.

Il existe de nombreuses alternatives basées sur le même modèle, dont le français Ipodah lancé en réaction à l’Hadopi. Mais le plus original dans son modèle économique est ItsHidden. Pour une raison simple : il est gratuit dans sa version de base.

Or Torrentfreak nous apprend qu’un an après son lancement, ItsHidden compte déjà 300.000 membres, et une moyenne de 56.262 connexions par jour. Ce qui est à la fois beaucoup pour un service qui n’a pas la notoriété d’Ipredator, et peu pour un service gratuit. Cependant, le blog ajoute que « des dizaines de milliers de personnes ont choisi de souscrire à l’option payante« , qui offre une adresse IP dynamique dédiée qui permet d’utiliser tous les ports facilement, une bande passante plus importante grâce à un ratio clients/serveur très faible, un support technique, et une protection de la vie privée accrue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés