C’est désormais une tradition. Comme chaque année, le collectif Libre Accès organise son Festival des Arts Libres avec le soutien de la mairie du 2ème arrondissement de Paris Paris. Partenaire de l’évènement mis cette année sous l’angle du financement de la création, Numerama vous invite donc à vous rendre gratuitement ce dimanche 20 juin au 8 rue de la banque, où seront présentés à partir de 14H00 par leurs fondateurs huit projets et expériences différents :

  • Flattr : Une plate-forme sociale de micropaiement qui permet d’exprimer son soutien, d’aider les projets ou personnes que l’on aime, et d’avoir un vrai retour de la part des autres (le projet sera présenté par l’ancien porte-parole de The Pirate Bay Peter Sunde, qui fait spécialement le déplacement de Suède ; voir aussi notre article du 27 avril 2010) ;
  • Kachingle : Une solution de paiement volontaire qui permet aux internautes de soutenir financièrement les blogueurs et sites de contenu en ligne qu’ils apprécient le plus. D’une grande simplicité d’utilisation, Kachingle a déjà été adopté par plusieurs centaines de sites, en particulier en Allemagne et en Autriche ;
  • MCN : Un projet de plateforme de mécénat en ligne créée pour permettre aux internautes de soutenir l’information sur Internet, qu’elle provienne de sites de presse ou de blogs ;
  • MooZar : Une plate-forme qui suscite et collecte des Indemnités pour le compte des Artistes et de leurs Ayants-Droit, y compris dans le cadre des reproductions non autorisées (voir notre article du 12 février 2010) ;
  • La SARD (Société d’Acceptation et de Répartition des Dons) : Une société collective ouverte aux artistes, auteurs et créateurs de toutes nationalités. Elle a pour objet de favoriser le libre accès à la culture, grâce à un système de financement par le don (voir notre article du 7 octobre 2009) ;
  • SHAGAÏ : Un projet artistique, une plateforme de mécénat en ligne qui s’intéresse au départ à des œuvres non numérisables, invisibles sur le net. Elle focalise les regards sur le travail de l’œuvre en cours et convoque toutes les ressources du net pour leur donner les moyens d’exister ;
  • Ulule : Un service de micro-financement communautaire qui s’adresse à tous et qui promeut un type de relation différent entre les porteurs de projets et leurs soutiens, sans notion d’investissement ni de co-production. ;
  • Yooook : met à dispositions des auteurs les outils qui leur permettent d’établir – pour chacune de leurs créations – l’équilibre idéal entre technologie, financement, droit d’auteur et droit du public.

Trois tables rondes de deux heures seront organisées à cette occasion (voir le programme), dont une qui promet d’être très instructive puisqu’elle verra l’intervention de Bruno Lyon, membre du conseil d’administration de la Sacem, sur le thème d’un « nouveau rapport entre public et auteurs« .

En fin de journée dimanche, 5 concerts de musique libre seront offerts, avec 5 o clock in the morning, LESSAZO, LONAH, et SMOKEFISH.

Dans le cadre du Festival, le collectif Kassandre présentera par ailleurs samedi soir une projection de films libres dans des ateliers d’artiste de la Cité des Arts de Montmartre. Trois films seront ainsi projetés.

Notez qu’en attendant les podcasts, l’intégralité des conférences et des concerts sera retransmise en direct sur Oxyradio, pour ceux qui ne peuvent pas faire le déplacement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés