Sony va lancer un accessoire axé sur la compétition pour sa DualShock 4. Mais... pourquoi ?

Contrairement à Microsoft, Sony a une stratégie assez pauvre en matière de manette. La firme japonaise entend rectifier le tir en présentant, le 17 décembre, un accessoire qui doit se brancher sur sa DualShock 4. Baptisé « fixation dorsale de commandes », il consiste à ajouter des raccourcis prenant la forme de deux boutons programmables.

Ce nouveau produit de Sony sera disponible le 14 février prochain, au prix de 29,99 euros. On peut questionner le timing : pourquoi le lancer à quelquées mois du passage à la nouvelle génération ? Il faudra espérer que ce drôle d’objet soit compatible avec la future manette de la PlayStation 5 — sans quoi l’intérêt sera vite balayé.

La manette Elite selon Sony

La fixation dorsale de commandes se branche sur le port situé sous la DualShock 4. Il ajoute deux gros boutons avec « un retour tactile exceptionnel », que l’on peut personnaliser pour obtenir jusqu’à 16 actions différentes. Plus concrètement, on peut leur attribuer les touches de la manette afin d’être plus compétitif. Un petit écran OLED se charge de rappeler la configuration en cours tandis que trois profils différents peuvent être enregistrés. « Une touche dédiée vous permet de redéfinir toutes les saisies de touches à la volée pour que vous soyez toujours prêt quel que soit le jeu auquel vous jouez », explique Sony. 

Notons que cette fixation dorsale de commandes ne sacrifie pas l’entrée jack (on pourra toujours brancher un casque à la manette). Elle est par ailleurs compatible avec tous les jeux PS4, y compris ceux en réalité virtuelle.

Fixation dorsale de commandes pour DualShock 4 // Source : Sony

Sans l’avoir en main, il apparaît difficile de juger cet accessoire très audacieux, surtout face à l’excellente manette Xbox Elite Series 2 (qui ajoute des raccourcis grâce à des ailettes, sans modifier la forme). Sony ne fournit aucune information sur le poids — qui peut avoir une incidence sur l’ergonomie. De même, on ne sait pas quel est l’impact sur l’autonomie de la DualShock 4 (qui ne grimpe déjà pas bien haut). Une chose est sûre : la firme veut offrir « un coup de pouce à [n]os sessions de jeu compétitives ». On demande à voir.

Partager sur les réseaux sociaux