L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann) a donné aujourd’hui le coup d’envoi aux premiers noms de domaine de premier niveau écrits avec un alphabet non latin. L’Egypte, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes sont depuis ce jeudi 6 mai 2010 les premiers pays au monde depuis la création de l’Icann en 1998 à pouvoir proposer des extensions de leur zone géographique (à l’image du .fr en France), avec des caractères arabes. Jusqu’à présent, il était possible d’écrire les noms de domaine en caractères non latins, mais pas les extensions.

Les noms de domaine utilisant ces extensions pourront être écrits intégralement de la droite vers la gauche.

L’ouverture des extensions de noms de domaine aux caractères non latins a été initiée par l’Icann en 2008. 21 pays ont demandé à l’Icann leur extension dans 11 langues non latines différentes. Les prochains à se lancer pourraient être la Russie et la Jordanie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés