Le consommateur risque ne plus savoir sur quel pied danser. Alors que tous les ayants droit martèlent depuis des années que le piratage entraine des ravages terribles à l’industrie culturelle, voilà que certains fabricants étrangers font l’apologie d’une pratique condamnée par la plupart des législations dans le monde. C’est le cas de LG, une entreprise sud-coréenne, qui commercialise notamment une gamme de télévisions dotée d’un port USB.

Jusque-là, rien de bien surprenant. Un discours corporate indiquerait sans aucun doute que ce port USB est très utile pour profiter de ses films de vacances ou de photos prises dans un cadre familial. Bref, grâce à LG, il serait possible de profiter pleinement d’un contenu légal sur grand écran.

Sauf que dans le manuel anglais détaillant les fonctionnalités du téléviseur, il semblerait que LG n’ait même pas pris la peine de marquer un tant soi peu le véritable intérêt d’un tel port, du moins lorsqu’on se place du point de vue de nombreux internautes s’adonnant aux joies du P2P : lire des contenus piratés directement sur sa télévision. Comme le souligne Torrentfreak, on peut très nettement voir sur la capture d’écran les versions piratées d’Aviator et des Indestructibles.

Est-ce une erreur de la part de l’entreprise ou bien le signe manifeste que la firme cherche à répondre aux désirs de ses clients ? Difficile à dire, même si d’un côté on imagine mal LG se mettre du côté des pirates. La piste de la bourde serait alors la plus plausible. Malgré tout, comme le note nos confrères, il n’est pas certain que l’industrie cinématographique américaine apprécie cette publicité « ciblée ». Gaffe ou pas.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés