Votre patron vous les imposera peut-être un jour. Un opticien japonais a inventé des lunettes qui obligent l'oeil à cligner, pour lutter contre la déshydratation occulaire et la fatigue devant l'ordinateur.

L’opticien japonais Masunaga Optical Manufacturing Co., célèbre pour avoir dessiné les lunettes sans monture de l’ex-candidature à la vice-présidence des Etats-Unis Sarah Palin, a annoncé mardi la commercialisation de ses « Lunettes Clin d’Oeil » (Wink Glasses). Un capteur fixé sur les lunettes détecte que les yeux n’ont pas cligné depuis plus de 5 secondes, et « embue » immédiatement un des deux verres avec un procédé de cristaux liquides. Le mécanisme a pour effet de provoquer chez le porteur un réflexe de clignement, qui évite que l’oeil ne devienne trop sec.

Le système est conçu pour lutter contre la déshydratation occulaire chez les personnes qui restent concentrées longtemps sur un livre, un écran d’ordinateur ou un écran de télévision, et qui en oublient de cligner des yeux. Vendues environ 40.000 yens (300 euros), les Wink Glasses n’auront probablement aucun succès chez les fanas de jeux vidéo ou les rats de bibliothèques, qui les jugeront au mieux inesthétiques, au pire très inconfortables.

La clientèle visée n’est cependant peut-être pas tant les porteurs de lunettes… que leurs employeurs. Car si en principe nous clignons des yeux toutes les cinq secondes en moyenne lors d’une séance de travail sur ordinateur, la fréquence de clignement baisse si l’on perd en concentration et que l’on commence à s’endormir. Le fait de forcer l’oeil à cligner permettrait de lutter contre le sommeil, et donc de gagner en productivité dans les entreprises.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés