Le leader de Nine Inch Nails Trent Reznor est perçu (sans doute à juste titre) comme l’artiste le plus innovant dans son approche des nouvelles technologies au service de sa musique. Le mois dernier encore, NiN sortait sur l’App Store une application extrêmement bien pensée qui permet aux membres de sa communauté de continuer à interagir dans une interface spécialement conçue pour l’iPhone, qui leur donne accès à une tonne de contenus et de moyens de communication entre fans. Mais Trent Rezor, par ailleurs fervent des produits Apple, est en rage contre la firme de Cupertino.

Faisant usage de son pouvoir de moralisateur désormais bien connue, elle a décidé de rejeter de l’App Store sa nouvelle application nin : access, parce qu’elle intègrerait du contenu inapproprié. Apple pointe l’artiste vers l’article 3.1.2 du contrat passé avec les développeurs, qui précise que les applications ne doivent pas proposer de contenus obscènes, pornographiques, offensants ou diffamatoires.

Sans avoir de précision, Trent Reznor pense que la raison du rejet tient dans la possibilité d’accéder par l’application à un podcast où l’on peut entendre la chanson The Downward Spiral, et donc le mot « fucking » qui figure dans les paroles.

Ulcéré par le processus de validation des applications, l’artiste raconte sur son forum qu’il a déjà eu le problème dans le passé avec la chaîne de supermarchés Wal-Mart, numéro un aux Etats-Unis, et que contrairement à des groupes comme Nirvana, NIN avait refusé de s’autocensurer pour figurer dans les bacs du premier disquaire américain. « Mon raisonnement était le suivant« , précise-t-il. « Je peux comprendre que vous souhaitiez avoir une posture morale de n’avoir aucun contenu ‘indécent’ à vendre, mais vous pouviez littéralement vous tourner de 180 degrés d’où étaient l’album de NIN et acheter le film Scarface totalement non censuré, ou acheter une copie de Grand Theft Auto où vous pouvez être récompensé d’avoir frappé des prostituées. Quel sens ça a ?« 

« Vous pouvez acheter The Downward Spiral sur iTunes, mais vous ne pouvez pas autoriser une application sur iPhone qui a peut-être une chanson avec un mauvais mot quelque part en elle. La vache, qu’est-ce qui se passera si quelqu’un sur le forum de notre application dit ENCULER ou CHATTE ? Je suppose que ça tombe aussi dans les contenus indécents. Hé Apple, je viens juste de recevoir du SPAM qui me propose de baiser des jeunes asiatiques sexy A TRAVERS VOTRE PROGRAMME DE MAIL. Je viens juste de voir deux mecs avoir des relations anales explicites juste là sur Safari ! Sur mon iPhone ! Allons Apple, repensez vos politiques et putain redonnez du sens à votre processus d’approbation« .

Il prévient par ailleurs que si Apple ne revient pas sur sa décision concernant l’application censurée, « nous la mettrons très certainement à disposition de la communauté de jailbreak« , en référence aux services de distributions alternatifs qui permettent de se passer d’iTunes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés