Ayant appris les leçons de sa défaite contre Microsoft lorsque celui-ci lui a "volé" l'apparence de Windows, Apple fait désormais appel à la force du brevet pour protéger ses interfaces. L'interface de son lecteur iTunes s'est ainsi vue octroyée un brevet le 4 mai dernier.

A l’instar de la méthode de navigation sur son indissociable appareil iPod dont un brevet est en cours d’étude, le logiciel iTunes se fait donc lui même breveter l’interface. La stratégie de brevets d’Apple devient de plus en plus aggressive et pourrait menacer la standardisation des logiciels, essentielle pour que le grand public trouve ses marques.

Ce brevet sur l’interface d’iTunes n’est qu’un titre parmi des milliers accordés récemment à la société de Steve Jobs sur tous les terrains, matériels comme logiciels. Si Apple décidait subitement de faire respecter ces brevets avec autorité, l’image sympathique de la pomme auprès du public pourrait rapidement ternir…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés