La vidéo sur Internet fait définitivement partie du paysage médiatique français. Selon des données communiquées par l’institut Comscore, 25,2 millions d’internautes ont regardé en moyenne 92,8 vidéos par personne en mai 2008, pour un total de 2,3 milliards de vidéos vues en France sur Internet. Un chiffre énorme, surtout s’agissant d’une moyenne, qui devrait encore accentuer la pression sur les chaînes de télévision traditionnelle qui voient leur audience s’éffriter au bénéfice des portails Internet.

Le groupe TF1, qui a tenté de s’imposer avec son service WAT, compte uniquement 1,5 % de l’audience vidéo en streaming sur Internet, avec l’ensemble de ses portails. Le marché est largement dominé par Google et son service YouTube (27,9 %), suivi par Dailymotion qui se taille une place inédite du marché avec 15,5 % des parts d’audience. La domination de Google est beaucoup plus forte à l’étranger, avec 45 % au Royaume-Uni, 44 % au Canada, 38 % en Allemagne et 34 % aux États-Unis.

Outre les chaînes de télévision, c’est aussi une claque pour les producteurs qui étaient habitués à être très peu à toucher énormément d’audience grâce aux rares diffuseurs dominants (TF1, M6, France Télévisions, Canal+…). Leurs contenus sont désormais noyer dans la masse des productions amateurs ou semi-professionnelles diffusées sur les sites de vidéos en ligne. Plus le phénomène s’accentuera, plus il deviendra compliqué de rentabiliser les productions face à une audience extrêmement diffuse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés