Bouygues publie les résultats de sa filiale dans le secteur des télécoms pour le premier trimestre 2016. L'opérateur a gagné des clients et a réduit dans la foulée d'importantes pertes.

La situation financière de Bouygues Telecom s’assainit, malgré des indicateurs qui restent dans le rouge. La maison-mère de l’opérateur a publié vendredi les résultats de ses filiales au cours du premier trimestre 2016 et il ressort que l’entreprise dirigée par Olivier Roussat reste dans une dynamique positive, avec une hausse du nombre de ses clients et un recul de ses pertes.

Ainsi, Bouygues Telecom a enregistré une progression de son chiffre d’affaires de 6 %, pour se stabiliser à 1,131 milliard d’euros. En revanche, l’opérateur affiche encore un résultat opérationnel négatif, de 55 millions d’euros, mais la trajectoire est favorable : en effet, la perte était de 84 millions d’euros lors du précédent bilan. Les offres de l’opérateur dans le fixe et dans le mobile semblent porter leurs fruits.

Pour l’entreprise, « ces résultats confortent ses choix stratégiques […] pour atteindre ses objectifs dans un marché à quatre opérateurs ».

bouygues-telecom-nouveau-logo-675.jpg
La situation s’améliore pour Bouygues.

Du côté du mobile, Bouygues indique avoir recruté 240 000 clients au cours des trois premiers mois de l’année, principalement via ses forfaits (plus de 96 % des nouveaux venus). Le reste s’est orienté en direction de ses formules pré-payées. Au 31 mars 2016, Bouygues dispose d’un parc total de 12,1 millions de clients, juste devant Free Mobile et ses 11,9 millions de fidèles.

Dans le fixe, Bouygues affiche aussi une courbe ascendante — quoique modeste –, avec 71 000 abonnés supplémentaires lors du premier trimestre 2016. Les internautes français ont moins tendance de changer d’un fournisseur d’accès à l’autre, à la différence du mobile, ou les mouvements sont plus fréquents. Le secteur de l’Internet fixe est mûr en France et il est de toute façon moins évident de passer chez un concurrent.

Bouygues y voit une validation de ses orientations

Les offres de l’opérateur dans ce créneau séduisent pour l’instant 2,9 millions de foyers. En ce qui concerne le très haut débit, à savoir la fibre optique jusqu’au domicile de l’abonné (FTTH), Bouygues Telecom indique que les formules « contribuent à hauteur de 20 % à la croissance nette du trimestre ». Bouygues, qui compte 1,6 millions de prises éligibles, vise le cap des 2 millions d’ici la fin de l’année.

Si les performances économiques de Bouygues Telecom valident les choix de l’opérateur, à la fois dans le mobile et dans le fixe malgré une concurrence soutenue, le premier trimestre 2016 restera avant tout marqué par l’échec retentissant du mariage très attendu entre l’opérateur et Orange, malgré des mois de négociations secrètes entre les deux parties.

À lire sur Numerama : Orange ne rachètera pas Bouygues Télécom

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés