Après l'aventure ratée aux États-Unis avec T-Mobile, Iliad se tournerait maintenant du côté du Royaume-Uni.

Puisqu’il n’y a pas eu de consolidation du marché des télécommunications en France, faute pour Orange et Bouygues d’être parvenus à trouver un terrain d’entente sur les conditions de cession de sa filiale, Iliad a maintenant toute latitude pour réfléchir à de nouvelles opportunités, notamment à l’étranger.

Dans ce domaine, c’est peut-être tout simplement de l’autre côté de La Manche que le prochain chapitre de la maison-mère de Free pourrait s’écrire. Selon les éléments de l’hebdomadaire The Sunday Times, une offre serait sur les rails pour acquérir O2, un opérateur important au Royaume-Uni.

grande-bretagne-675.jpg
Le marché britannique intéresserait Iliad.

En 2014, Iliad avait cherché à se développer à l’international en tentant de mettre la main sur l’opérateur américain T-Mobile US. Hélas pour le groupe français, ses tractations avec le propriétaire, Deutsche Telekom, n’avaient pas abouti. Une aventure au Royaume-Uni, en ciblant un opérateur moins gros, semble plus à portée.

Comme le pointe FrAndroid, un faisceau d’indices montre l’intérêt d’Iliad pour le marché du Royaume-Uni. En début d’année, des prises de contact entre Xavier Niel et le régulateur du marché des télécoms local, l’Ofcom, avaient été rapportées par la presse. En mars, c’est la commissaire européenne en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, qui aurait été approchée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés