À Prague, l'association Wifi4Life a équipé un premier SDF avec un routeur Wi-Fi mobile, pour fournir de l'accès à internet aux habitants et aux touristes. La capitale tchèque pourrait subventionner l'équipement d'autres sans-abris, pour tenter de les placer dans une spirale positive visant à leur réintégration.

À la fin de l’été dernier, une association de République Tchèque baptisée WiFi4Life avait présenté une campagne de levée de fonds sur IndieGoGo, pour un projet des plus particuliers . L’objet : venir en aide aux SDF qui acceptent de porter sur eux des routeurs Wi-Fi utiles aux habitants et aux touristes. Dit autrement, aider les pauvres qui acceptent de servir les besoins des riches, dans un mélange étrange d’accompagnement à l’ascension sociale… et d’exploitation sociale.

« S’ils prouvent qu’ils peuvent respecter des horaires, se réveiller, rester sobres, et travailler 8 heures par jour, notre projet leur fournira la valeur d’une recommandation pour leur employeur potentiel », expliquait la vidéo de présentation du projet.

La campagne IndieGoGo avait néanmoins fait un flop, avec seulement 388 euros levés à la fin de l’opération le 11 octobre 2015, sur les 5 500 euros minimum que demandaient les fondateurs de Wifi4Life. Mais le projet n’est pas mort pour autant, puisque l’on apprend que l’association a bel et bien mis en œuvre son idée à Prague.

« Nous avons démarré en octobre avec notre propre argent », explique à Numerama Lubos Bolececk, le président de WiFi4Life. « Nous voulions lever 5 500 euros mais nous n’avons pas réussi, donc tout l’argent a été redonné aux donateurs ».

La plupart du temps, les SDF sont dans la rue et n’ont rien à faire

Alors que la levée de fonds visait à fournir des routeurs Wi-Fi à six SDF pendant une période initiale de 2 mois, c’est finalement un seul sans-abri que WiFi4Life a pu équiper. En échange, celui-ci reçoit de la nourriture, de la boisson (sans alcool), un toit, des vêtements, et 5 euros d’argent de poche. « Il reçoit aussi de l’argent de la part des gens qui utilisent son Wi-Fi », tient à préciser Lubos Bolececk. Même si l’accès est gratuit, les pourboires sont bienvenus.

La ville de Prague serait fortement intéressée par le projet, et des discussions seraient en cours pour qu’une subvention soit octroyée à Wifi4Life pour équiper davantage de SDF en 2016.

Wifi4life-capture

Pour fournir un accès Wi-Fi aux passants, le sans-abri qui se signale par un t-shirt Wifi4Life est équipé d’un routeur 3G TP-LINK, qui a une autonomie de 6 heures. L’appareil émet à environ 20 mètres de distance, et peut accepter jusqu’à 10 connexions simultanées, avec un débit de 1 Mbps. Par ailleurs, l’homme est doté d’une station de recharge USB qu’il peut utiliser pour recharger son routeur, ou pour offrir des services de recharge de téléphones mobiles aux personnes qui viennent le voir.

« Nous avons choisi des SDF parce qu’ils sont déjà dans la rue et que la plupart du temps ils n’ont rien à faire. Et nous voulons qu’ils commencent à travailler », explique Lubos Bolecek dans un reportage pour la chaîne russe RT.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés