A force d’être régulièrement plongées dans des histoire de piratage au sein même de leur campus les universités américaines voit leur image se détériorer. C’est pourquoi le président de l’une des plus grandes d’entre elle a déclaré qu’il était urgent de lancer des systèmes de téléchargement légaux au sein même des universités.

En effet le président de la Pennsylvania State University, viens de proposer un projet où l’université prendrait en charge le paiement des droits d’auteurs afin de permettre aux étudiants de télécharger et d’écouter de la musique en ligne en toute légalité. Il suffirait d’après lui d’augmenter le prix de l’inscription de chaque étudiant de quelques dollars afin que ce soit réalisable. Cependant un étudiant qui voudrait graver les chansons devrait s’acquitter d’une taxe supplémentaire.

Le programme, actuellement en discussion, semble en bonne voie puisque que l’assemblée qui régit les activité culturelles au sein des universités souhaite vouloir lancer l’expérience dans un certain nombre d’université pilote lors de la prochaine rentrée. Malgré les quelques points sombres qui peuvent encore subsister la RIAA se dit plutôt favorable à ce projet. En effet il faut savoir qu’aux Etats-Unis la majeur partie des échanges de fichiers illégaux se font sur les campus universitaires…

L’idée semble intéressante, mais ce système ne serait valable aux USA que parce que toutes les universités, aussi bien publiques que privées, y sont payantes. En France, la quasi gratuité de l’enseignement empêcherait sans doute un tel projet de se mettre en place.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !