Une petite ligne ajoutée aux contrats d'utilisation de PayPal a attiré notre attention : l'entreprise ajoute des frais d'inactivité, aux conditions tout à fait raisonnables.

C’est le moment de faire le ménage dans vos comptes PayPal. Le 29 septembre, l’entreprise a effectué une mise à jour de ses contrats d’utilisation. Clément, développeur chez Numerama, a consulté le billet publié par PayPal pour indiquer les changements, et il a relevé une véritable nouveauté.

« Nous introduisons des frais d’inactivité pour les comptes qui restent inactifs pendant au moins 12 mois consécutifs », annonce l’entreprise. Elle précise : « ‘Inactif’ signifie que vous ne vous êtes pas connecté à votre compte PayPal ou que vous n’avez pas utilisé votre compte PayPal pour envoyer, recevoir ou virer de l’argent. »

PayPal app
Économisez 12 euros, connectez-vous à votre vieux compte PayPal oublié, ou fermez-le // Source : PayPal

Autrement dit, l’entreprise ne tire pas sur la corde, puisque la mesure ne concerne que les comptes complètement abandonnés depuis plus d’un an. Il suffit de prendre 2 minutes pour s’y connecter afin d’éviter la sanction.

12 euros par an de frais d’inactivité

Et ce n’est pas tout : PayPal n’appliquera cette politique qu’à partir du 16 décembre 2020, ce qui laisse le temps aux personnes concernées de prendre connaissance du changement. Ensuite, l’entreprise se montre inflexible : « Si vous préférez refuser les présentes modifications et clôturer votre compte, vous pouvez le faire avant le 16 décembre 2020 sans encourir de frais supplémentaires ». Après cette date, l’entreprise pourra légitimement prélever votre compte inactif.

Pour l’instauration de cette nouvelle mesure, PayPal se contente d’un prélèvement annuel, dont le montant est vaguement indiqué : «  Les frais d’inactivité seront inférieurs à un montant de 12 euros ou au solde restant sur votre compte. » Paypal ne donne pas de précision de ce qu’il advient dans la situation où le compte est vide, mais l’on peut supposer que le solde du compte reste à zéro.

Cette mesure punitive pourra-t-elle pousser les utilisateurs inactifs à clôturer leurs comptes, et à ainsi alléger le poids numérique des espaces clients ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo