Asus a dévoilé le ROG Mothership, un PC g4m1ng hybride qui cumule les superlatifs.

Certains constructeurs n’ont pas peur d’aller trop loin quand il s’agit de pousser certaines catégories de produits dans leurs derniers retranchements. Prenons le cas d’Asus, père du Zephyrus, qui profite du CES 2019 pour lever le voile sur le ROG Mothership via un communiqué de presse envoyé le 7 janvier 2019. Pour le dire vite, il s’agit d’une sorte de Surface Pro sous testostérone.

En effet, le ROG Mothership prend la forme d’un appareil hybride partageant la béquille et le clavier détachable de la tablette de Microsoft. La comparaison s’arrêtera là puisque l’on parle ici d’un PC surpuissant doté d’un écran de 17,3 pouces (1080p, 144 Hz, 3 ms et G-Sync), d’un processeur Intel Core i9 overclocké et d’une version portable de la Nvidia GeForce RTX 2080. Du côté de la mémoire vive, on pourra monter jusqu’à 64 Go de RAM — parce qu’il n’y en a jamais assez.

Asus ROG Mothership // Source : Asus

Le PC g4m1ng jusquauboutiste du CES 2019

Autrement dit, le ROG Mothership ne cherche pas vraiment à se fondre facilement dans un sac — d’autant qu’il pèse 4,7 kilogrammes sur la balance. Bien au contraire, sur un bureau, il entend assumer sa parenté g4m1ng, en témoignent ces bords tout sauf arrondis, ces lumières typiques du segment et ces multiples trous d’aération pour ventiler correctement l’engin. Asus a d’ailleurs retenu ce design à la Surface — tous les composants sont placés à la verticale — pour refroidir plus facilement le ROG Mothership. On est loin de l’élégance du ZenBook S13.

Si le clavier rétroéclairé et équipé d’un pavé numérique fonctionne sans-fil, les puristes seront ravis d’apprendre qu’on pourra le relier physiquement en USB-C. Sinon, le reste de la connectique rassemble une palanquée de ports (USB-C, 4 x USB, HDMI, cartes SD et Ethernet). Pour recharger le monstre à l’autonomie non précisée, il faut au moins un double port de 280 W.

Le prix n’a pas été annoncé par Asus mais le ROG Mothership devrait être disponible au cours du premier trimestre de cette année.

Partager sur les réseaux sociaux