Des chercheurs ont découvert que les batteries actuellement installées dans les voitures électriques pouvaient encaisser une recharge cinq fois plus rapide sans risque d'exploser. Une excellente nouvelle.

Si vous demandez à quelqu’un sa principale réticence face à l’électrique, il vous répondra sans doute l’autonomie et, par extension, le problème posé par le rechargement. Un souci que nous avons nous-mêmes constaté lors que Tesla nous a prêté une Model S : comptez une heure pour recharger douze petits kilomètres sur une prise normale. C’est très lent et il faut alors se tourner vers des solutions plus spécifiques et puissantes, comme les Superchargers, pour gagner du temps.

Quelque part, on observe une forme de réticence de la part des constructeurs, lesquels ne veulent pas brusquer les batteries par peur de les faire exploser façon Galaxy Note 7. Pourtant, des chercheurs ont récemment fait une découverte majeure : apparemment, on peut recharger les batteries cinq fois plus vite sans risque, hormis celui de réduire la durée de vie.

Les constructeurs trop frileux ?

Par pure prévention, les constructeurs automobiles limitent la recharge des batteries de leurs véhicules pour mieux les protéger. Mais l’Université de Warwick a mis au point une sonde conçue pour mesurer la température interne des batteries au lithium-ion. Prenant la forme d’une fibre optique protégée par un produit chimique, elle peut être insérée directement dans les cellules de la batterie afin de devenir un indicateur fiable et précis sans inhiber les performances.

Grâce à cet outil notamment testé sur des batteries de Model S et X, les chercheurs se sont rendu compte qu’on pouvait recharger les voitures cinq fois plus vite sans dégât sur les batteries, ces dernières pouvant encaisser des températures plus élevées qu’on pourrait le croire. Le Docteur Tazdin Amietszajew précise néanmoins : «  La recharge rapide signifie toujours un sacrifice au niveau de la durée de vie, mais les consommateurs accueilleraient volontiers la possibilité de recharger plus rapidement lors d’un court voyage et de revenir à une charge normale la majorité du temps  ».

Du coup, on peut imaginer un futur où les voitures pourront être rechargées en quelques minutes en fonction de différents modes pour faire le plein (avec autre chose qu’une simple prise de courant bien sûr). Un peu comme un smartphone aujourd’hui.

Partager sur les réseaux sociaux