Facebook a proposé une nouvelle unité de temps, notamment pour les projets en réalité virtuelle.

Secondes, minutes, heures, millisecondes, nanosecondes… et flick. Oui, flick : c’est l’unité de temps qui a été inventée par Facebook. Quand le réseau social ne se remet pas en question, il rappelle en effet qu’il embauche des ingénieurs dans des domaines variés et notamment pour travailler sur des questions liées à la vidéo et au rafraîchissement des écrans. Ces recherches sont utilisées à la fois pour les technologies développées pour Facebook, mais aussi, plus important quand on parle de latence, pour la réalité virtuelle — ne pas oublier que Facebook possède Oculus.

Bref, de quoi est-il question ? Un flick est « la plus petite unité de temps qui est supérieure à une nanoseconde ». Elle correspond exactement à 1/705 600 000e de seconde. Avait-on besoin d’inventer une nouvelle unité de temps pour cela ? D’après les ingénieurs de Facebook, oui, parce que les unités de temps actuelles ne permettent pas de travailler avec précision sur l’enchaînement des images.

Oculus, société possédée par Facebook et pour qui le flick est un enjeu réel

Avec les flicks, il est possible de mesurer la durée d’une image par rapport au rafraîchissement de l’écran. Ainsi, travailler sur un projet avec des flicks permettra de garder une synchronisation optimale des images avec la fréquence tout en utilisant des entiers relatifs plutôt que des nombres décimaux qui ont tendance à dégrader la synchronisation plus le temps s’écoule. Le flick permet aussi de diviser une image jusqu’à un millième de sa durée.

En pratique, cela a de l’importance pour celles et ceux qui travaillent sur des projets où la synchronisation des images affichées avec le rafraîchissement d’un écran a une importance. La réalité virtuelle fait évidemment partie des champs d’exploitation de l’unité, mais il va encore falloir qu’elle soit adoptée massivement pour devenir une référence. En tout cas, le flick est un projet open source qui peut être enrichi et commenté.

Partager sur les réseaux sociaux