Alors que des géants comme Nokia et Sony s’y sont cassés les dents, Razer entend lancer un appareil mobile orienté gaming avant 2018. Bon courage.

Vous vous souvenez du N-Gage ? Si oui, vous voulez sans doute l’oublier. Vous vous souvenez du Xperia Play ? Si oui, vous voulez sans doute l’oublier. Et dans, disons cinq ans, vous aurez peut-être, à moins d’un miracle, envie d’oublier le téléphone sur lequel est visiblement en train de travailler Razer. En effet, tandis que Nokia et Sony se sont déjà cassés les dents sur un smartphone orienté gaming, l’accessoiriste qui fait des PC a envie de développer sa propre solution et de la sortir… avant la fin d’année ! Un pari risqué à première vue, mais en grande partie financé par l’introduction à la bourse de Hong Kong de la firme.

Razer Project Ariana

L’ambition de Razer

En réalité, Razer a compris que le marché mobile était pourvoyeur d’une source incroyable de revenus. Alors il a envie de s’y inventer en lançant un produit dont le public visé jouerait énormément. L’information a été confirmée par Min-Liang Tan, CEO et co-fondateur chez CNBC, « Le marché du mobile gaming est massif partout — États-Unis, Europe, Chine — et nous espérons avoir des produits à proposer aux joueurs partout dans le monde. L’une des rumeurs les plus brûlantes à propos de Razer est que nous allons sortir un appareil mobile. Et je peux vous dire que nous allons sortir un appareil mobile orienté jeux et divertissements. »

S’il parle d’un appareil mobile, nous spéculons sur un téléphone aux caractéristiques gonflées au regard de l’acquisition en janvier dernier de Nextbit, la société se cachant derrière Robin (un smartphone avec cloud intégré à l’OS),mort-né. À recouper avec le rachat, en juillet 2015, du catalogue software d’Ouya, console morte-née. Autrement, on peut miser sur un ersatz de la Shield Tablet.

Razer attend de son entrée en bourse des fonds pour investir en masse dans le secteur et nourrir ses ambitions élevées. « Nous sommes connus pour avoir bousculé des industries : nous sommes les premiers sur les accessoires gaming, nous étions les premiers à avoir inventé le premier laptop gaming et nous sommes partis pour proposer l’une des plus larges plateformes software pour les joueurs » ajoute Min-Liang Tan. Qui sait, peut-être que Razer sera le premier à réussir là où d’autres avant lui ont échoué.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !