Facebook annonce une nouvelle mise à jour de son fil d’actualité. Le réseau social veut privilégier les contenus publiés par votre famille et vos amis ou qui ont suscité leur intérêt.

La famille et les amis d’abord. Telle est la philosophie qui animera la nouvelle version du fil d’actualité (ou « news feed » en anglais) sur Facebook. Le réseau social vient de présenter mercredi dans les grandes lignes les priorités de cette mise à jour, qui a pour objectif de faire mettre en avant les publications de vos proches, au détriment parfois d’autres contenus.

« Nous allons actualiser le fil d’actualité lors des prochaines semaines de manière à ce que les messages publiés par les amis auxquels vous êtes attachés apparaissent en haut de votre fil d’actualité », prévient Lars Backstrom, le directeur de l’ingénierie. « Pour ceux ayant beaucoup de contacts, c’est particulièrement important, car il reçoivent chaque jour beaucoup de contenus ».

Facebook-Video-compressed

Comment le tri va s’effectuer ? Tout reposera sur les interactions que vous aurez avec les activités de vos proches et sur ce qu’ils feront également.

« Si vous avez tendance à aimer les photos de votre sœur, nous commencerons alors à mettre ses messages plus près du haut du fil d’actualité afin que vous ne manquiez pas ce qu’elle a écrit pendant que vous étiez absent », précise dans un article dédié Adam Mosseri, vice-président chargé du fil d’actualité. Et puisqu’il n’est pas possible de tout mettre en haut de Facebook, des contenus seront pénalisés.

C’est ce qu’explique Lars Backstrom.

Facebook va privilégier les contenus publiés par votre famille et vos amis ou qui ont suscité leur intérêt

« De manière générale, nous prévoyons que cette mise à jour pourrait entraîner une baisse de trafic pour certaines pages ». Ce devrait être le cas de celles auxquelles un membre est abonné, mais à l’égard desquelles il n’a pas ou peu d’interaction (un partage, un j’aime ou un commentaire). Dans ces conditions, ces articles auront moins de chances d’être mis en avant chez ses contacts.

Prenons un cas concret : si vous êtes abonné à la page Facebook de Numerama et que vous interagissez avec l’une des actualités, celle-ci aura tendance à être mise en avant sur les murs de vos proches. À l’inverse, si vous êtes abonné mais que vous ne produisez pas une réaction particulière, l’article passera au second plan par rapport à d’autres contenus. Et ce qui vaut pour vous vaut pour vos contacts.

La modification du fil d’actualité survient quelques mois à peine après celle ayant eu lieu fin avril. À l’époque, le réseau social annonçait une modification de l’algorithme qui gère le fil d’actualité, en annonçant la prise en compte d’un nouvel indicateur d’intérêt — le temps de lecture –. Selon Facebook, cette mise à jour consiste déjà à privilégier les contenus qui sont publiés directement par les proches.

« Notre job n’est pas de choisir les sujets que le monde devrait lire. Notre job, c’est de relier les gens et les idées — et de dégoter les récits qui présentent le plus d’intérêt pour les personnes », a ajouté Adam Mosseri, quelques semaines après une controverse sur la manière dont Facebook trie mes contenus. Aux États-Unis, le site a été accusé d’écarter les sujets conservateurs au profit des contenus progressistes.

« Notre intégrité repose sur le fait d’inclure toutes les perspectives et tous les points de vue, et en utilisant le classement pour connecter les gens avec les histoires et les sources qu’ils trouvent les plus utiles et les engageantes. Nous ne favorisons aucune idée ou source en particulier », a-t-il complété. Le réseau social avait rejeté les accusations sur un tri biaisé mais avait convenu d’améliorer ses pratiques.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !