Alors que le marché du DVD en France commence à ralentir, celui de la vidéo à la demande (VOD) connaît une forte croissance cette année. Selon le cabinet NPA Conseil qui se base sur les chiffres de l’institut Gfk, près de 6 millions de titres auraient été téléchargés en VOD au premier semestre 2008, ce qui représente quasiment le double de la même période un an auparavant. La vidéo à la demande par abonnement (SVOD), proposée par plusieurs fournisseurs d’accès à Internet, connaît aussi une belle adoption avec 25.000 abonnements par mois depuis le début de l’année. De plus, le prix moyen de la location numérique passe de 3,3 euros à 3,8 euros en juin 2008, sous l’impulsion des séries TV, programmes jeunesse et adulte.

Un problème d’exception culturelle commence toutefois à se dessiner dans le mode de consommation à la demande, puisque la consommation des vidéos française ne progresse que de 20 % contre une progression de 93 % pour les contenus américains. Ceux des autres origines augmentent de 53 %.

En juillet, le Centre National de la Cinématographie (CNC) avait compté 3.234 films disponibles sur les services de VOD en France (hors adulte et téléfilms), dont près de la moitié de films français. Mais 85 % des titres proposés sont sortis depuis plus de trois ans. Le CNC notait également que le taux de consommation par utilisateur connaissait « une certaine stabilité » depuis le début de l’année, avec 3,5 actes payants par mois en moyenne. Il faudra donc attendre les chiffres de toute l’année 2008 pour voir si la croissance importante notée sur le premier semestre se confirme sur le second.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.