Netflix va proposer une version française de The Circle, une télé-réalité à succès britannique.

Réseau sociaux, mensonge et popularité : trois ingrédients qui ont fait le succès de la télé-réalité britanniqueThe Circle. Netflix avait gagné les droits d’adaptations du format du Studio Lambert et va proposer une version française sur sa plateforme de SVOD, a rapporté Deadline le 18 décembre 2018.

Huit participants sont répartis dans différents appartements (plutôt luxueux), d’un même complexe pendant trois semaines. D’autres candidats rejoignent la partie au fur et à mesure des départs. Ici, pas de vie commune en face à face, tout le drama se déroule sur le réseau social de l’immeuble.

Les participants se notent régulièrement entre eux sur une échelle de 1 à 5 étoiles // Source : Youtube – Channel 4

Chaque participant crée un profil sur cette application, et ils ne dialoguent que par texto. Libre à eux de fausser leur identité sur le réseau ou de jouer cartes sur table. Par exemple, Freddie affirme être en deuil de son berger allemand, Buddy, alors qu’il n’a jamais eu de chien, simplement pour s’attirer la sympathie des autres candidats.

Le gagnant de l’émission se faisait passer pour une femme

Mais pourquoi mentir de la sorte ? À chaque épisode, les candidats vont classer leurs voisins par ordre de préférence, dans un système à cinq étoiles similaires à des applications comme Trip Advisor ou Uber. Ceux en tête du classement deviennent des « influenceurs » et peuvent inviter un autre candidat à un repas en tête à tête… Enfin, toujours sans se voir. Les moins populaires risquent de se faire « bloquer » par les autres participants et d’être ainsi éliminés de la course. Mais au moins, ils peuvent demander à voir un des participants en face à face, et voir si celui-ci mentait.

Alex Hobern a remporté l’émission en se faisant passer pour une femme, Kate. // Source : Youtube – Channel 4

Le candidat le plus populaire gagne 50 000 livres (plus de 55 000 euros), et le ou la préférée du public gagne également 25 000 livres. Dans la première saison, Alex Hobern, un homme de 26 ans, a remporté ces deux prix en se faisant passer pour Kate, une femme parfaitement instagrammable. Il était de loin le candidat qui mentait le plus et a utilisé une technique classique de catfish. MTV avait fait une émission au début des années 2010 autour de ces personnes, qui faussent leur identité virtuelle afin d’apparaître plus attirants et de piéger des gens en ligne. Les personnes qui tombent dans l’entourloupe s’engagent émotionnellement, puis déchantent leur de la rencontre en face à face, quand ils s’aperçoivent de la supercherie.

Pour la version française, Netflix devrait reprendre le format à la lettre, et le studio Lambert utilisera le même complexe londonien, dans lequel chaque candidat pourra aménager son appartement.

Partager sur les réseaux sociaux