Le scénariste du remake de la série Saint Seiya qui sortira sur Netflix à l’été 2019 a dû s’expliquer d’avoir transformé un personnage masculin en une femme.

Face à la colère de nombreux fans, le scénariste Eugene Son a dû s’expliquer sur Twitter le dimanche 9 décembre. En cause : Shun, un personnage de la série Saint Seiya qu’il produit pour Netflix. Dans l’anime dont s’inspire cette série, il s’agissait d’un homme en armure rose. Dans le remake imaginé par Eugene Son, il s’agit d’une femme.

Eugene Son a pour rôle de revisiter l’anime des années 1980, pour Netflix. Il s’agira d’un remake réalisé en images de synthèse, qui sortira sur la plateforme de SVoD durant l’été 2019. Le changement de sexe de l’un des Chevaliers du Zodiaque à l’intérieur n’a pas fait que des heureux.

Le trailer par exemple, a été disliké 13 000 fois, pour seulement 6 000 likes. Le scénariste a dû s’expliquer sur Twitter, avant de supprimer son compte, sur lequel il se faisait harceler.

« Aujourd’hui le monde a changé »

Dans ses tweets, rapporte le site Kotaku, il explique qu’il s’agissait de sa décision, à lui seul. « Quand nous avons commencé à travailler sur le remake, nous avons voulu procéder à quelques changements », a-t-il écrit. Après avoir reconnu que l’anime était toujours remarquable 30 ans après sa première sortie, il a ajouté : « Une seule chose ne me convenait pas : Seiya comme tous les autres chevaliers de Bronze étaient tous des hommes. »

Selon lui, ce qui ne posait pas de problème il y a 30 ans, en pose un aujourd’hui. « Aujourd’hui le monde a changé, a-t-il détaillé. Le public est habitué à voir des hommes et des femmes mis sur un pied d’égalité. Ne mettre en scène que des personnages masculins aurait renvoyé un message dont nous ne voulons pas. »

Il a dit comprendre la colère des fans, et leur a recommandé de ne pas regarder la série qu’il développe actuellement pour Netflix, si le changement ne leur convenait a priori pas.

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !