Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Smash Up qui est à l'honneur.

Qui sont les plus forts, les pirates ou les robots ? Ou peut-être les aliens ? Ou les ninjas ? Ce qui est certain c’est qu’ils veulent tous conquérir le monde. Pour cela ils forment des alliances, c’est plus facile à deux. Bref, place à la baston avec Smash Up !

Chaque joueur commence par mélanger les cartes des deux factions de son choix, parmi les huit disponibles dans la boite de base (aliens, dinosaures, ninjas, pirates, robots, petit peuple, sorciers et zombies). Chacune de ces factions a bien évidemment des caractéristiques propres. Ainsi les zombies ne meurent jamais vraiment et reviennent sans cesse. Les ninjas se spécialisent dans les attaques surprises, en outrepassant les règles standards. Les robots sont soient petits avec des capacités spéciales très fortes, ou gros et costauds. Etc.

Smash Up

Les cartes sont de deux types. Des créatures, avec une force et une capacité, pour attaquer les bases. Ou des actions avec des effets immédiats ou permanents.

Les bases sont communes à tous les joueurs. Il y en a toujours une de plus que le nombre de protagonistes. Le but du jeu est de les conquérir pour marquer des points de victoire. Chaque base dispose d’une résistance, d’un effet spécial et de points de victoire attribués au vainqueur de la conquête, mais aussi au deuxième et au troisième.

Smash Up
Iello

À son tour, on joue une créature avec laquelle on attaque une des bases et/ou une action. On vérifie ensuite si la force cumulée de toutes les créatures de tous les joueurs dépasse la résistance d’une base. Si c’est le cas, les points de victoire sont attribués en fonction des forces en présence de chaque camp. Puis le joueur actif pioche deux nouvelles cartes pour compléter sa main.

Le premier joueur atteignant quinze points de victoire remporte la partie.

Pourquoi c’est bien

Smash Up est un rêve de gosse et/ou de geek : réunir en un seul jeu tous ces personnages ayant façonné notre imagination et notre univers depuis tout petit. Et c’est tellement jouissif ! D’autant plus que les illustrations sont vraiment chouettes et parfaitement dans le ton, avec de nombreuses références amusantes. Aliens-Pirates vs. Robots-Ninjas vs. Dinosaures-Zombies : avouez, c’est tentant, non ?

Toute la force du jeu vient des différentes combinaisons qu’il est possible de réaliser. Bien sûr, certaines fonctionnent bien mieux que d’autres. Parfois même, ça ne prend pas du tout, tant les caractéristiques des deux camps sont opposées. Mais surtout on a envie d’essayer toutes les alliances et toutes les factions.

Smash Up
Iello

Et comme le jeu est sorti il y a quelques temps déjà, de nombreuses extensions ont vu le jour. Citons par exemple Monstres Sacrés et ses factions issues de l’âge d’or du cinéma d’horreur : vampires, savants fous, loups-garous et fourmis géantes. Ou Trop Minions avec des fées, poneys, princesses et autres chatons trop choupinous. Ressemblances fortuites ravira les plus geeks d’entre nous : chevaliers des étoiles, voyageurs de l’espace, changeformers, squatteurs de trônes… ça ne vous rappelle rien ? :) Enfin, Rois du Japon, la dernière extension en date, nous emmène au pays du soleil levant : kaiju, petites magiciennes, super combattants et monstrapoches viennent compléter vos rangs.

Aliens-Pirates vs. Robots-Ninjas vs. Dinosaures-Zombies

Il y en a une dizaine en tout, et même une grosse boite pour ranger toutes ses cartes. En plus d’apporter des nouvelles stratégies et plus de possibilités, certaines amènent aussi de nouvelles mécaniques. Mais soyons honnêtes : il est bien difficile de résister à la tentation de compléter sa collection !

Le jeu est déjà très bien à deux joueurs, mais il est encore meilleur à trois ou quatre puisque des alliances se font et se défont à longueur de partie. Surtout, les règles sont extrêmement simples : à mon tour je joue une créature et/ou une action puis je pioche deux cartes. Il faut cependant bien lire les effets des différentes cartes, car les interactions sont nombreuses.

Non vraiment, Smash Up a tout pour lui : des règles simples, des parties rapides, de superbes illustrations, un thème et des univers démentiels, des extensions à gogo pour assurer un renouvellement sans fin à vos parties.

J’y retourne, en espérant que mon alliance Ours Montés/Grands-mères fonctionne comme prévu…

  • Smash Up est un jeu de Paul Peterson
  • Illustré par Dave Allsop, Bruno Balixa, Conceptopolis et Francisco Rico Torres
  • Édité par Iello
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 12 ans
  • Pour des parties d’environ 45 minutes
  • Au prix de 24,95 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux