Deuxième salve d’animés de l’année avec la saison printanière. On vous a préparé une nouvelle sélection par plateforme SVoD. Un programme qui fleure bon la nostalgie avec pas moins de quatre remakes de classiques.

Anime Digital Network

La plateforme ADN possède le catalogue le plus chargé de cette saison avec tout d’abord la troisième saison de My Hero Academia (25 épisodes prévus). Depuis 2016, l’adaptation du manga de Kôhei Horikoshi est devenue la référence du nekketsu. On se souvient tous encore de ce fabuleux affrontement entre Midoriya et Todoroki lors du tournoi de la saison précédente. Les animateurs de chez Bones ne sont pas les paresseux de Pierrot (Black Clover) ou Toei Animation (Dragon Ball Super). L’histoire de cette nouvelle saison reprend à partir de la fin du huitième tome du manga (qui en compte 18 pour l’instant).

Premier remake de la saison avec celui de Captain Tsubasa, plus connu chez nous sous le titre de Olive et Tom. C’est David Production (Jojo’s Bizarre Adventure) qui se charge de cette nouvelle version pour 52 épisodes. À noter que la série sera aussi diffusée sur le site web de L’Équipe. De quoi s’occuper entre deux matchs du Mondial. Autre remake : celui des Héros de la galaxie (Ginga Eiyû Densetsu en VO), gigantesque fresque de science-fiction méconnue en France. Créés par Yoshiki Tanaka, les romans furent adaptés il y a 30 ans sous forme d’OAV (plus de 150 épisodes étalés sur 10 ans). Production I.G produit ce reboot sous-titré, Die Neue These, pour deux saisons de 12 épisodes chacune (la seconde étant prévue en 2019).

Autre titre à ne pas manquer : Megalo Box de TMS Entertainment (Yowamushi Pedal). Lancée pour fêter les 50 ans du cultissime Ashita no Joe, cette série de 13 épisodes réinterprète façon SF le manga originel (les boxeurs s’affrontent avec des exo-squelettes). Avec son superbe style old school, Megalo Box est parti pour être un superbe hommage à Ashita no Joe.

Crunchyroll

L’un des titres les plus attendus de cette saison est malheureusement l’une des plus grosses déceptions. Golden Kamui de Geno Studio (Kokkoku) ne bénéficie certainement pas du soin permettant de retranscrire le formidable manga de Satoru Noda. L’animé ne devrait faire que 12 épisodes, donc on sera loin de couvrir les 13 tomes déjà disponibles. La surprise est en revanche sans conteste Hinamatsuri du studio feel. (Tsukigakirei), adaptation du manga éponyme et inédit en France (14 volumes). Prévue pour 12 épisodes, la série suit Nitta, un yakuza qui se retrouve obligé de s’occuper d’une mystérieuse fille dotée d’immenses pouvoirs télékinésiques.

Encore un remake avec GeGeGe no Kitarô de Toei Animation, qui reprend au Japon la case horaire de Dragon Ball Super. Il s’agit de la sixième adaptation du manga de Shigeru Mizuki et cette énième version a été lancée pour fêter les 50 ans du tout premier animé (réalisé par feu Isao Takahata). À noter que la série sera aussi diffusée chez Wakanim avec la traduction officielle de la Toei. Après Gundam Build Fighters (2013) et Gundam Build Fighters Try (2014), la Sunrise lance sa troisième série pour les kids sur les affrontements de Gunpla (maquette de mécha). Cette fois-ci, les héros du Gundam Build Divers se retrouvent dans un gigantesque MMO en réalité virtuelle. Le début est nettement moins emballant que les deux autres titres précités…

Wakanim

En attendant la troisième saison prévue pour l’automne, Sword Art Online se décline en spin-off avec Gun Gale Online. Pas d’Asuna, ni de Kirito dans cette série de 12 épisodes produit par Studio 3Hz (Dimension W). Comme son nom l’indique, l’intrigue se déroulera uniquement dans le jeu évoqué dans l’arc Phantom Bullet. Après deux saisons plutôt correctes, Tokyo Ghoul:re se déroule deux ans plus tard : on retrouve Kaneki, devenu amnésique, qui a intégré une équipe d’inspecteurs chargée de chasser les goules. C’est toujours Pierrot qui s’en charge pour 12 épisodes.

Deux adaptations de jeux vidéo pour terminer ce tour d’horizon. Persona 5 : The Animation (24 épisodes), est celle du jeu PS4 sorti l’an passé chez nous. C’est CloverWorks (Darling in the FranXX), une branche d’A-1 Pictures qui s’en occupe. Steins;Gate 0  de White Fox (Jormungand) est l’adaptation du visual novel du même nom et surtout la suite que beaucoup considèrent comme l’une des meilleures séries de ces dernières années.

 

Partager sur les réseaux sociaux