Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Welcome qui est à l'honneur.

Retour dans les années 50, aux États-Unis, en plein boom démographique. À vous de créer les plus beaux lotissements pour remporter le contrat de la mairie.

Chaque joueur dispose d’une feuille sur laquelle sont représentées trois rues, chacune constituée de plusieurs maisons. Toutes sont vides pour le moment.

Welcome

Au centre de la table, trois paquet de cartes travaux. La première de chaque est retournée et posée à côté. Sur leur verso est indiquée une action — nous y reviendrons plus tard. Et sur le recto des cartes du dessus de chaque paquet, un numéro de 1 à 15. On se retrouve ainsi avec trois numéros, chacun associé à une action.

Tous les joueurs choisissent simultanément, mais individuellement, un des trois numéros et l’inscrivent dans une maison vide de leur feuille. Ils doivent être ordonnés de gauche à droite dans une rue, du plus petit au plus grand. Si un joueur est dans l’incapacité de respecter cette contrainte, il coche une case de refus de permis.

La combinaison choisie permet également au joueur, s’il le souhaite, d’effectuer l’action correspondante. Il en existe six différentes. Certaines sont utiles durant la partie. L’agence d’intérim par exemple, permet d’ajouter ou de diminuer de un ou deux le numéro choisi, laissant ainsi plus de latitude pour le placer. D’autres rapportent des points en fin de partie. Le fabricant de piscine par exemple, permet de construire une piscine dans la maison à laquelle on vient d’attribuer un numéro. Et plus on en construit, plus on marque de points.

Welcome

Quand chacun a écrit un numéro, on retourne la première carte de chaque tas. On se retrouve avec trois nouvelles combinaisons numéro/action. Et un nouveau tour commence.

La partie prend fin si un joueur coche sa troisième case de refus de permis. La répartition des numéros suit une gaussienne (les numéros centraux de 7 à 9 sont beaucoup plus présents que les extrémités). Il faut donc les placer intelligemment tout en prenant des risques.

Elle s’arrête aussi quand un joueur réalise son troisième objectif. On en pioche trois au hasard en début de partie. Chacun nécessite un placement bien précis de maisons. Et dès qu’on réalise cette condition, on marque des points.

Enfin, la partie est également terminée si un joueur construit la dernière maison de sa feuille.

Chacun additionne alors les points obtenus selon plusieurs critères (piscines, agence d’intérim, paysagiste, etc) et les objectifs réalisés. Celui qui en obtient le plus remporte la partie.

Pourquoi c’est bien

Welcome fait partie de la famille des roll & write, très populaire en ce moment. Pour faire simple, on lance des dés, on en choisit un et on coche la case correspondante. À ceci près qu’il n’y a pas de dé dans Welcome, mais des cartes numérotées, permettant une distribution équilibrée des possibilités.

Mais au-delà de ça, Welcome est surtout un excellent jeu. Même si l’explication des règles est un peu longue la première fois, notamment du fait des actions, elles restent néanmoins simples et on aura tout assimilé après seulement deux ou trois tours. Rien de rédhibitoire donc.

Welcome

Le jeu offre un parfait mélange entre hasard, opportunisme et stratégie. Ni trop peu de chaque, ni trop. Juste la bonne dose pour contenter tout le monde, du joueur aguerri au novice, des enfants aux adultes. Ses parties se déroulent dans une ambiance calme et extrêmement agréable. Chacun y va de son petit commentaire « Allez, il me faut un 12 », « Oh non, encore un 5 piscine », etc.

Une vraie pépite ludique

Passez cependant votre chemin si vous recherchez de l’interactivité. Welcome n’en est pas complètement dénué, mais propose vraiment le strict minimum. Ce n’est guère dérangeant, d’autant plus que les parties sont très rapides (même si on tend généralement à les enchaîner). C’est toujours motivant de comparer ses choix et son score aux autres en ayant eu exactement les mêmes possibilités. Et surtout, vous passeriez à côté d’une vraie pépite ludique.

Bref, Welcome a tout d’un jeu parfait. Des parties agréables et rapides. Des règles simples. De la stratégie et du hasard, tous deux bien dosés. Notre bloc de feuilles est presque vide et c’est sans doute le meilleur argument pour finir de vous convaincre !

  • Welcome est un jeu de Benoit Turpin
  • Illustré par Anne Heidsieck
  • Édité par Blue Cocker
  • Pour 1 à 50 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 25 minutes
  • Au prix de 19,50 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux