Elite Dangerous reçoit les premiers morceaux de l'extension Beyond annoncée en novembre. Petite discussion avec l'une des têtes pensantes du jeu d'exploration spatiale le plus célèbre de la galaxie.

Contrairement à d’autres jeux du même genre, Elite Dangerous continue son petit bonhomme de chemin depuis sa sortie et se porte plutôt bien. Année après année, les développeurs de Frontier régalent la communauté avec des extensions embarquant leur lot de nouveau contenu. L’an passé, Horizon était payante et avait été suivie toute l’année. En 2018, Beyond est gratuite pour tous les possesseurs d’Horizon et les premières mises à jour commencent déjà à débarquer. Entre les Thargoids, les nouveaux vaisseaux et les nouvelles mécaniques de gameplay, il y a de quoi faire.

Nous avons pu interviewer Sandro Sammarco, Designer en chef sur Elite Dangerous pour lui poser quelques questions sur les événements à venir.

Vous avez commencé à sortir les extensions annoncées en novembre. Quels ont été les premiers retours des joueurs ?

Très positifs ! Notre communauté est magnifique et s’intéresse vraiment au contenu que nous révélons et aux changements que nous prévoyons. Tout ce que nous allons amener en jeu avec la série de mises à jour Beyond va améliorer la qualité de vie dans Elite Dangerous, quel que soit votre style de jeu. Il y a donc du bon à venir pour tout le monde.

Prenez-vous en compte les demandes de la communauté avant une sortie majeure ?

Bien entendu. Je le fais personnellement et nos équipes écoutent beaucoup nos fans. Nous lisons tout le temps les forums, les articles de presse et nous prenons des notes. C’est pour cela que nous avons ouvert la troisième saison d’Elite Dangerous avec une bêta ouverte pour le chapitre un. Il y a quelques jours, nous avons déployé une nouvelle version de cette bêta qui rééquilibre certaines mécaniques. Ces choix reposent sur des retours reçus sur nos forums ;

Parlons peu, parlons vaisseaux. Quelle place souhaitiez-vous donner au Chieftain ?

Le Chieftain est le deuxième vaisseau de combat de l’Alliance en partenariat avec Lakon Spaceways pour endiguer la menace Thargoid. Le vaisseau mise sur les armes et la mobilité et moins sur l’armure : les commandants pourront faire beaucoup de dégâts, mais pas en encaisser des tonnes. C’est un vaisseau difficile à manier et qui met les commandants dans une position de risque. Mais il a tellement de puissance que je pense que le jeu en vaut la chandelle !

Êtes-vous satisfaits de la sortie du T10 ? Des joueurs estimaient ne pas voir son intérêt par rapport aux trois autres colosses.

Le Type-10 était une réaction de Lakon à la menace Thargoid. Il a été conçu pour absorber des dégâts et encaisser des dommages bruts tout en ayant la possibilité de rester dans la course niveau puissance de feu. Nous avons des tas de joueurs qui utilisent le T10, non seulement pour le combat, mais aussi comme un vaisseau pour miner plutôt polyvalent. Maintenant que le Chieftain arrive, les commandants vont pouvoir utiliser les forces et les faiblesses des deux vaisseaux en escouade contre les Thargoids… ou d’autres joueurs.

Côté GalNet Audio, allez-vous enregistrer chacun des rapports ? N’est-ce pas trop ambitieux ?

GalNet Audio génère ses rapports grâce à un outil de text to speech. La technologie s’est énormément améliorée ces dernières années et nous en sommes satisfaits aujourd’hui. L’actualité de la galaxie va tellement vite que nous n’aurions pas pu faire enregistrer tout cela par une personne ! Notre système est pourtant rapide et puissant et il donne aux joueurs la possibilité d’écouter l’histoire se dérouler pendant leur voyage dans la galaxie.

Personnellement, qu’est-ce qui vous excite le plus dans le chapitre qui s’ouvre pour Elite Dangerous ?

Oh, le Chieftain ! Il est tellement manœuvrable et si plaisant à voler que je n’attends qu’une chose : combattre des Intercepteurs Thargoid en escouade dans le cockpit de mon nouveau vaisseau.

Partager sur les réseaux sociaux