The Cloverfield Paradox, troisième opus de la saga produite par J.J. Abrams, est d'ores et déjà disponible sur... Netflix. Vous n'aurez même pas besoin d'aller au cinéma pour le voir. Il paraît que c'est un navet total.

Comme toujours avec le Super Bowl, nous avons droit à notre lot de surprises. Mais personne ne s’attendait à celle-là : la sortie de The Cloverfield Paradox le jour-même de la diffusion d’un trailer, le tout sur Netflix. Le troisième épisode de la saga produite par J.J. Abrams, qui avait frappé fort dès le premier opus avec son format documentaire et sa destruction plus vraie que nature de New York, peut donc d’ores et déjà être apprécié sur la plateforme de streaming. C’est une façon plutôt originale de distribuer un film et on peut imaginer que d’autres majors suivront cette tendance dans les mois et années à venir, en fonction des millions que Netflix sera prêt à mettre sur la table pour s’offrir une telle exclusivité. En tout cas, ça buzz.

Déjà dispo

«  Une équipe de scientifiques envoyée en orbite pour sauver la planète d’une destruction imminente se retrouve face à une sombre réalité alternative  » : voilà pour le synopsis officiel. De toute évidence, The Cloverfield Paradox devrait apporter son lot de réponses à quelques-uns des mystères nichés dans Cloverfield même s’il épousera le ton du film de survie dans l’espace sous fond d’expériences ayant mal tourné (un classique du genre). On peut comprendre que la franchise aux multiples visages s’apprête à opérer un retour en arrière nécessaire pour, éventuellement, nous expliquer les origines de la forme de vie détruisant tout sur son passage.

Au casting de The Cloverfield Paradox, anciennement connu sous le nom de code assez évocateur God Particle, nous retrouvons Gugu Mbatha-Raw, David Oyelowo, Daniel Brühl ou encore Zhang Ziyi. Sinon, d’après plusieurs rumeurs, le quatrième Cloverfield serait d’ores et déjà tourné et pourrait logiquement sortir dès cette année. Il reste maintenant à savoir où.

Cela dit, les premières critiques estiment qu’il s’agit d’un navet le plus total et qu’aucun distributeur n’avait souhaité en faire un film en salles. Le Hollywood Reporter se demande même pourquoi le monstre n’a pas encore bouffé la franchise.

Partager sur les réseaux sociaux