Les difficultés que rencontre actuellement le rouble affectent aussi certaines sociétés occidentales. Outre Apple, qui a suspendu la vente de ses terminaux en Russie, la plateforme de jeu Steam a pris la décision de verrouiller les achats par région pour éviter que des transactions ne profitent de la situation.

Apple n'est pas la seule entreprise à avoir pris des mesures dans l'urgence pour limiter les effets de la crise du rouble, dont le cours s'est effondré en début de semaine. Alors que la firme de Cupertino a purement et simplement suspendu ses activités commerciales en Russie, une autre société a également pris la décision de verrouiller certaines transactions.

Il s'agit de Steam, la plateforme de distribution de contenu développée par Valve. Soucieux d'éviter que les clients profitent des cours anormalement bas du rouble pour effectuer des achats, le studio a choisi de les compartimenter par région, indique Engadget.

Cette mesure concerne la Russie, mais aussi la communauté des États indépendants, certains pays d'Amérique du Sud (dont le Brésil) et quelques pays asiatiques (dont l'Indonésie), signale un utilisateur du forum NeoGAF. Celle-ci devrait perdurer au moins jusqu'à la stabilisation de la monnaie russe et vraisemblablement jusqu'à sa remontée vers des niveaux plus habituels.

L'effondrement de la monnaie russe est causé par un certain nombre de facteurs. Citons notamment la très vive bataille sur le coût des hydrocarbures (le prix du baril de pétrole est exceptionnellement bas, du fait d'une politique très agressive de l'Arabie saoudite) et les effets des sanctions décidées par les capitales occidentales pour sanctionner l'attitude de la Russie dans le dossier ukrainien.

Après avoir connu un pic à 87 roubles pour un euro, le cours de la devise semble en phase de stabilisation. Il ne fallait plus "que" 75 roubles pour acquérir un euro (le cours moyen étant entre 40 et 50 roubles).

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !