Lamborghini a dévoilé sa vision du futur. Elle porte le nom de Terzo Millennio et prend la forme d'un bolide 100 % électrique sans batterie et au look marqué.

«  La voiture du sport du futur  » : Lamborghini annonce la couleur d’entrée en jeu avec son concept Terzo Millennio, un nom évocateur qui affirme cette vision de la voiture de demain, répondant à des exigences déjà prégnantes aujourd’hui. Outre son look sportif très agressif, ce bolide du troisième millénaire se distingue par son bloc électrique ne reposant sur aucune batterie… Une sacrée innovation pour le monde automobile sachant que l’emploi de cette source d’énergie pose encore des questions sur la taille, le poids, le recyclage et, surtout, l’autonomie. Dans l’esprit sans concession de Lamborghini, la performance ne doit aucunement être bridée par ces considérations.

L’électrique sans batterie

«  Afin de tirer un maximum de profit de l’électrification, il faut que le système d’accumulation soit orienté sur la puissance et symétrique, afin de permettre les meilleures performances et la meilleure récupération d’énergie possible   » explique Lamborghini, qui indique que les batteries d’aujourd’hui ne sont pas suffisantes pour atteindre ces objectifs et développe, dès lors, des supercondensateurs pour les remplacer.  Installés par exemple dans la carrosserie en fibre de carbone, ils peuvent envoyer et récupérer de l’énergie hyper rapidement.

Avec l’aide du MIT, Lamborghini développe une technologie notamment basée sur des matériaux composites capables de faire transiter des nano-charges électriques pour stocker de l’énergie et former la structure globale. Très ambitieux, le constructeur vise carrément l’auto-réparation du véhicule grâce à une circulation intelligente de l’énergie et à une surveillance continue de la coque en fibre de carbone. Plus concrètement, si une fissure apparaît, elle sera détectée et colmatée dans la foulée pour éviter la propagation.

Autrement, la Lamborghini Terzo Millennio prend la forme d’une supercar à la silhouette anguleuse et préfigurant des performances de haute volée avec un moteur installé dans chaque roue. Une caractéristique qui pose d’ailleurs quelques problèmes de riche à la firme italienne mais mérite d’être pensé comme tel au regard des gains en termes de poids, d’aérodynamisme et de design.

Pour terminer, Lamborghini confère à son prototype un vrai son de supercar en reproduisant les bruits émis par un moteur V12. Excitant.

Partager sur les réseaux sociaux