Un incident au niveau d'Orange a redirigé des utilisateurs vers une page de notification pour apologie de terrorisme en voulant aller sur Google.

C’est la surprise du lundi matin. Sur Twitter, des utilisateurs signalent l’apparition d’un curieux message lorsqu’ils tentent de se rendre sur Google. Au lieu d’avoir la barre de recherche normale, ils se retrouvent confrontés à une notification de blocage pour « apologie du terrorisme ». Rien que ça.

Il semble selon toute vraisemblance et d’après les premières investigations que ce sont les DNS d’Orange qui sont à l’origine de ce couac assez hors norme. C’est ce que note  Stéphane Bortzmeyer, ingénieur R&D à l’AFNIC, l’organisme qui gère le domaine de premier niveau réservé à la France (.fr). Constat ensuite confirmé par d’autres.

Le message ne semble pas apparaître pour tout le monde. À la rédaction, plusieurs d’entre nous n’ont effectivement pas pu se connecter normalement à Google mais ils n’ont pas été pour autant confrontés au message que d’autres internautes ont vu. Les autres opérateurs ne rencontrent pas ce problème.

Orange parle d’erreur humaine

Selon nos informations, Orange a monté une cellule de crise. Parmi diverses pistes, Orange aurait étudié l’hypothèse d’un piratage de ses serveurs DNS internes par un individu ou un groupe d’individus, pour faire passer un message politique ou par simple amusement.

Cependant, Lucie Ronfaut, du Figaro, indique que les redirections des abonnés Orange vers la page du ministère de l’Intérieur dédiée aux sites bloqués pour apologie du terrorisme proviennent d’une erreur lors de la mise à jour de la liste des sites faisant l’objet d’un blocage administratif.

L’incident a duré environ 1h et l’accès aux sites est en voie de rétablissement

Un communiqué de l’opérateur indique d’ailleurs que «  suite à une erreur humaine lors d’une opération technique sur un serveur, nos clients ont pu rencontrer des difficultés à se connecter au site google.fr et wikipedia.fr et se voir reroutés vers un message du ministère de l’intérieur. L’incident a duré environ 1h et l’accès aux sites est en voie de rétablissement. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée ».

Le bug sur les DNS Orange a touché trois domaines extrêmement populaires en France (Google.fr, Wikipedia.fr et OVH.com). Tous les clients Orange ont été concernés. Le rétablissement total est évoqué pour 11h30.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés