Paris accueillera une course de drones sur les Champs-Élysées le dimanche 4 septembre, à l'occasion d'un festival sur les drones.

Qu’il est loin le temps où les courses de drones se déroulaient en pleine campagne, à l’abri de tous les regards : aujourd’hui, ces compétitions sont dans l’air du temps et commencent à être retransmises à la télévision. Et pour ceux qui parviennent à décrocher la victoire, il y a beaucoup d’argent à se faire. À Dubaï, lors du World Drone Prix, un adolescent anglais de 15 ans a remporté 250 000 dollars.

Évidemment, la France n’échappe pas au phénomène.

À l’occasion de la Connected Conference qui s’est déroulée à Paris du 25 au 27 mai, Jean-Louis Missika, membre du Conseil de Paris et adjoint à la maire Anne Hidalgo, en charge de l’urbanisme, de l’architecture, du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité, a annoncé la tenue de la première édition du Paris Drone Festival, le dimanche 4 septembre 2016 à Paris. Dans un climat de menace terroriste, notez que l’événement est maintenu par la préfecture qui a déployé suffisamment de moyens pour sécuriser la zone.

Et c’est à cette occasion qu’une course de drones sera organisée sur les Champs-Élysées, rapporte Le Figaro. Pour l’occasion, un circuit de 17 mètres de large et long de 140 sera mis en place sur la plus belle avenue du monde, qui sera pour l’occasion fermée à la circulation, comme c’est de toutes façons le cas une fois par mois.

Le circuit sera encadré de toutes parts par une volière, ce qui permettra aux « pilotes » de gagner un peu d’altitude s’ils le souhaitent dans un cadre bien défini. Une mesure nécessaire pour encadrer un événement :  voler au-dessus de Paris peut amener à un an de prison et 75 000 euros d’amende, selon l’article L6232-4 du code des transports que la direction générale de l’aviation civile rappelle de temps à autre.

Lors de la course, huit compétiteurs professionnels seront sur la ligne de départ, 4 Français et 4 venus de différents pays d’Europe. C’est d’ailleurs l’European Rotor Sports Association (ERSA) qui organise cette course de drones.

À lire sur Numerama : Les courses de drones, un sport et un business en pleine croissance

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés