Les vidéos diffusées sur Facebook s'appuient désormais sur un lecteur HTML5 au lieu de Flash. Le réseau social a annoncé avoir mis au placard le format d'Adobe, dont les tares sont bien connues.

Facebook tourne la page de Flash. Vendredi, le réseau social a annoncé une évolution très importante dans la manière dont les vidéos sont amenées aux internautes. Désormais, ce sera un lecteur HTML5 qui est fourni pour afficher les contenus multimédias et non plus le format d’Adobe, qui est de plus en plus persona non grata sur le web.

Pour Facebook, cette transition se justifie à deux niveaux.

Côté programmation d’abord, avec un développement du lecteur qui est plus simple et plus facilement vérifiable. Côté utilisation ensuite, avec un outil qui est plus performant pour les utilisateurs. « Les vidéos débutent plus rapidement », explique le site, ce qui favorise la participation des internautes.

flash-logo-675.jpg

La bascule opérée par Facebook était prévisible. Aujourd’hui, les principaux navigateurs web sont capables de traiter les vidéos en HTML5. Mais dans les rares cas où ce n’est pas le cas, parce qu’une version obsolète d’un navigateur est utilisée ou parce que celui-ci ne gère par le HTML5, Facebook utilisera encore Flash.

Facebook ne veut plus laisser la moindre place à Flash sur son service. Outre les soucis de performance de ce format, celui-ci défraie régulièrement la chronique pour ses failles de sécurité. Ce n’est pas par hasard que cet été, Alex Stamos, le directeur de la sécurité de Facebook, demande à Adobe d’abandonner totalement le plug-in Flash.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés