Colin Trevorrow ne dirigera pas Star Wars: Épisode IX. Le réalisateur américain a été évincé du projet par Lucasfilm, pour des « différends créatifs ».

Il était prévu qu’il dirige Star Wars : Épisode IX. Finalement, il n’en sera rien : dans un très court communiqué publié mardi 5 septembre, Lucasfilm annonce que Colin Trevorrow ne réalisera pas le dernier volet de la troisième trilogie de la plus grande épopée spatiale au cinéma. Le nom de son remplaçant — ou de sa remplaçante ? — n’a pas encore été communiqué.

colin-trevorrow
CC Mingle Media TV

« Colin Trevorrow a été un formidable collaborateur tout au long du processus de développement, mais nous sommes tous arrivés à la conclusion que nos visions du projet diffèrent » lit-on dans le communiqué du studio. On ne connaît pas la nature des frictions créatives qui ont fini par opposer le cinéaste américain, principalement connu pour Jurassic World, à la filiale de Disney.

Parmi les facteurs qui peuvent avoir poussé Lucasfilm à se séparer du réalisateur figure peut-être la mauvaise performance de son dernier film, The Book of Henry. Sorti en 2017, il a reçu un très mauvais accueil critique, ce qui a peut-être alarmé le studio sur sa capacité à diriger un long-métrage : après tout, Colin Trevorrow n’a que trois films à son actif là où Rian Johnson (en charge de l’Épisode VIII) et J. J. Abrams (Épisode VII) ont une expérience un peu plus étendue.

Le départ du réalisateur ne devrait pas affecter outre-mesure la production de Star Wars : Episode IX, dont le nom définitif n’est pas encore connu. Le film doit en effet ne sortir qu’en 2019 et le tournage n’a pas débuté. Seul le travail de préproduction sera sans doute à revoir, et certainement le scénario, sans que l’on sache pour l’instant si les éventuelles contributions de Colin Trevorrow seront conservées.

Le cas du film Han Solo

2017 est visiblement une année bien difficile pour les réalisateurs travaillant avec Lucasfilm — qui doit forcément tenir la production d’une main de fer et ne laissant pratiquement aucune marge de manœuvre aux cinéastes vu les enjeux financiers. Outre le cas Trevorrow, on se souvient que les cinéastes Phil Lord et Chris Miller, qui avaient été recrutés pour gérer le spin-off consacré à Han Solo se sont fait virer en plein tournage.

Là encore, ce sont des différends créatifs qui seraient à l’origine de la séparation. Sauf que dans le cas de Clin Trevorrow, au moins la rupture a eu lieu très en amont du projet, ce qui laisse un peu de temps à Lucasfilm pour remettre le projet sur de bons rails. Dans le cas du long-métrage sur Han Solo, deux tiers du film ont déjà été tournés et sa date de sortie n’est pas si lointaine. Une situation délicate pour Ron Howard, recruté en urgence.

À lire sur Numerama : Le film Han Solo sera-t-il retardé  ? Disney garde le silence

Partager sur les réseaux sociaux