Le film In the Robot Skies ne se contente pas de raconter une histoire où les drones tiennent une place importante. Il a aussi été tourné en utilisant des drones autonomes.

Les drones, on le sait, offrent des tas de possibilités. Le septième art n’a pas tardé à saisir les opportunités qu’offrent ces petits engins aériens. Dès 2014, l’administration de l’aviation civile aux États-Unis a donné son accord pour que certaines compagnies spécialisées dans le maniement des aérodynes puissent travailler sur les plateaux de cinéma pour aider le cinéaste à repousser les limites de sa mise en scène.

Ce qui est plus rare, ce sont les films dont les plans ont été entièrement filmés depuis des drones. C’est pourtant ce que propose In the Robot Skies de Liam Young. Dans un monde futuriste et dystopique, l’histoire porte sur deux ados confinés à résidence qui s’échangent des mots en utilisant des drones customisés, tout en étant épiés par le réseau de drones de sécurité mis en place par la ville.

in-the-robot-skies

Publié sur Vimeo, le trailer est accompagné d’une explication sur l’usage des drones pour ce projet. Il s’agissait d’imaginer une histoire s’intéressant à ces engins en tant « qu’objet culturel », en les mettant à la fois devant et derrière la caméra, et « non pas seulement comme un nouvel instrument de la narration visuelle, mais bien comme le catalyseur d’une nouvelle collection de cultures urbaines ».

Selon les auteurs du projet, ce film est le premier du genre à avoir été tourné de A à Z avec des drones autonomes pré-programmés. Dans ce cadre, une petite flotte de drones a été employée, chacun ayant ses propres règles pour savoir comment se comporter dans l’espace aérien et quoi faire sur un plan cinématographique. Le film doit être projeté en avant-première à Londres le 8 octobre lors du London Film Festival.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés