La création des effets spéciaux pour Star Wars : Le Réveil de la Force vous intrigue ? Une vidéo revient sur le travail effectué par ILM durant la post-production.

Dans le domaine des effets spéciaux, Industrial Light & Magic (ILM) n’a plus rien à prouver. La filiale de Lucasfilm a participé à quelques-uns des plus gros blockbusters du cinéma américain, lui permettant de remporter quinze oscars des meilleurs effets visuels (dont trois pour Star Wars), d’être en lice pour vingt-trois autres récompenses et de recevoir vingt-quatre oscars scientifiques et techniques.

Aussi c’est toujours avec intérêt que l’on regarde les vidéos montrant les différentes étapes du processus de création des effets spéciaux made in ILM lors de la post-production, avec l’ajout des effets numériques, mais aussi pendant le tournage, avec l’usage intensif d’effets pratiques (qui regroupent la pyrotechnie, le maquillage, les maquettes, les prothèses…) pour ne pas avoir tout à faire par ordinateur.

starwars-xwing

La vidéo s’attarde surtout sur les effets numériques. On fera remarquer que pendant le tournage de Star Wars : Le Réveil de la Force, la campagne de communication avant la sortie du film mettait beaucoup l’accent sur l’usage important des effets pratiques, pour revenir en quelque sorte aux « sources » de Star Wars. En effet, ILM a beaucoup misé sur ces procédés lors de la trilogie originale.

En réalité, on voit bien que Le Réveil de la Force est blindé d’effets numériques — on s’en doutait quand même ! Ils sont juste beaucoup mieux intégrés que ceux de la prélogie, ce qui fait que ça se voit quasiment pas. Rien d’étonnant cela dit : plus de quinze ans séparent l’épisode I de l’épisode VII, par exemple. L’informatique a largement eu le temps de faire des progrès et de compléter à merveille les effets pratiques.

À lire sur Numerama : Star Wars The Force Awakens  : rencontre avec le magicien en chef de l’animation

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos