Le groupe de médias allemand Bertelsmann ne semble pas avoir de foi en un avenir radieux pour la vente de musique sur Internet. Selon le Financial Times, qui renouvelle les rumeurs qu’il avait lui-même lancées en mars, le groupe souhaiterait revendre à Sony la participation de 50 % qu’il détient dans la joint-venture Sony BMG, issue de la fusion entre sa maison de disques et celle du japonais.

Bertelsmann espère retirer de l’opération entre 1,2 et 1,5 milliards de dollars de liquidités. Un pactole qui lui permettra de se recentrer sur ses activités médias. Selon le quotidien américain, un accord pourrait être signé dès cet été, mais pour le moment les discussions bloquent sur le prix à payer et les modalités de la transaction. C’est-à-dire sur l’essentiel.

Seule maison de disques à accroître ses parts de marché l’an dernier, Universal Music pourrait aussi se porter candidat au rachat des parts de Bertelsmann. La maison de disques française a déjà fait l’acquisition des activités d’édition musicale de la maison de disques. Mais ce scénario, qui fait peser des risques de censure de la part des autorités de la concurrence, n’a sans doute pas la préférence de Sony.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés